Accès rapide :

Situation en République centrafricaine (Q&R- Extrait du point de presse du 23 décembre2013)

Q : Des soldats tchadiens ont tiré sur des manifestants anti-Djotodia et tué l’un d’eux. Quelle est votre réaction ? Le contingent tchadien a-t-il sa place dans la Misca en Centrafrique ? Faites-vous toujours confiance à Idriss Deby ?


R : La France exprime ses condoléances aux familles des victimes. Elle espère que la lumière sera faite sur les conditions d’usage de la force contre les manifestants.

La France renouvelle son soutien total à la MISCA, force de l’Union africaine formée de contingents d’Afrique centrale, qu’elle sait résolue à s’acquitter de son mandat de protection des populations civiles, avec l’appui de la force française Sangaris.

A nouveau, nous saluons la volonté des chefs d’Etat de la CEEAC d’œuvrer, en coordination avec l’Union africaine, à la stabilisation de la RCA. Le président Idriss Déby du Tchad, en sa qualité de président en exercice de la CEEAC, a joué un rôle central dans la définition du cadre de la transition politique en RCA. Partenaire essentiel, il a toute la confiance de la France.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014