République centrafricaine - Q&R - Extrait du point de presse du 3 juillet 2017

Q - Quelle est la position française concernant la demande d’amnistie de l’UA pour les responsables de l’ex Seleka et des antibalaka en Centrafrique ?

R - Nous n’avons pas connaissance d’une demande en ce sens formulée par l’Union africaine.

La France est attachée à la lutte contre l’impunité. Elle soutient la mise en place de la cour pénale spéciale en RCA par la mise à disposition d’un magistrat français, une contribution à la formation des magistrats centrafricains et une participation au financement de la Cour via le fonds commun multi-partenaires des Nations unies.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE