Situation dans le Golfe - Q&R - Extrait du point de presse (28 juin 2017)

Q - Votre appel à l’apaisement de la situation dans le Golfe ne paraît pas être écouté. L’Arabie Saoudite a déclaré hier qu’il n’y aurait pas de négociations avec le Qatar tant que ce pays n’acceptait pas les demandes de ses voisins et les Emirats ont ce matin suggéré qu ’ils pourraient même demander aux partenaires commerciaux de choisir entre eux ou Doha. Quelle est votre réaction ?

R - Il est important que les pays arabes du Golfe fassent les gestes nécessaires pour contribuer à l’apaisement et recourent au dialogue pour discuter des différends. A cet égard, nous soutenons les efforts du Koweït.

Jean-Yves Le Drian poursuit les consultations auprès de ses interlocuteurs des pays arabes du Golfe. Il recevra le 29 juin Cheikh Mohammed Abdullah Al Mubarak Al Sabah, ministre des affaires du cabinet de l’Etat du Koweït et émissaire de l’émir pour la médiation.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE