Accès rapide :

Composition du gouvernement de la République de Pologne

Chef de l’Etat : M. Andrzej Duda (investi le 6 août 2015)

Gouvernement, nommé le 16 novembre 2015 :

Président du conseil des ministres, Mme Beata Szydło (PiS)

  • Vice-président du Conseil, ministre de la Culture et du Patrimoine national, M. Piotr Gliński (PiS)
  • Vice-président du Conseil, ministre du Développement, M. Mateusz Morawiecki
  • Vice-président du Conseil, ministre de la Science et de l’Enseignement supérieur, M. Jarosław Gowin (PR)

Les ministres

  • Ministre de la Défense, M. Antoni Macierewicz (PiS)
  • Ministre de la Justice, M. Zbigniew Ziobro (SP)
  • Ministre du Trésor, M. Dawid Jackiewicz (PiS)
  • Ministre de l’Environnement, M. Jan Szyszko (PiS)
  • Ministre de l’Énergie, M. Krzysztof Tchórzewski (PiS)
  • Ministre de l’Éducation nationale, Mme Anna Zalewska (PiS)
  • Ministre des Sports et du Tourisme, M. Witold Bańka
  • Ministre de la Famille, du Travail et de la Politique sociale, Mme Elżbieta Rafalska (PiS)
  • Ministre de l’Intérieur et de l’Administration, M. Mariusz Błaszczak (PiS)
  • Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Krzysztof Jurgiel (PiS)
  • Ministre des Affaires étrangères, M. Witold Waszczykowski (PiS)
  • Ministre de la Numérisation, Mme Anna Streżyńska
  • Ministre des Infrastructures et des Travaux publics, M. Andrzej Adamczyk (PiS)
  • Ministre de la Santé, M. Konstanty Radziwiłł
  • Ministre de l’Économie maritime et des Transports fluviaux, M. Marek Gróbarczyk (PiS)
  • Ministre des Finances, M. Paweł Szałamacha (PiS)
  • Ministre des Affaires européennes, M. Konrad Szymański (PiS)
  • Ministre sans portefeuille, coordonnateur des services secrets, M. Mariusz Kamiński (PiS)

Institutions

La première Constitution post-communiste date du 2 avril 1997, a été confirmée par référendum et est entrée en vigueur le 14 octobre 1997. Elle remplace la Constitution (1952) ainsi que la "Petite constitution" (1992), dont les dispositions transitoires traçaient les grandes lignes du nouveau régime.

Le président de la République polonaise est le chef de l’État. Si l’essentiel du pouvoir exécutif est entre les mains du premier ministre, le président dispose de pouvoirs non négligeables. Il est élu au suffrage universel direct pour cinq ans. Il nomme le chef du gouvernement. Sur avis du président de la Diète et du président du Sénat, il peut dans des cas précis (échec dans la formation d’un gouvernement, absence prolongée d’accord sur la loi budgétaire), prononcer la dissolution de la Diète. Il dispose d’un droit de véto législatif qui ne peut être outrepassé par la chambre basse (la Diète) qu’à une majorité des trois cinquièmes.

Le premier ministre préside le Conseil des ministres. Il est responsable devant la Diète, dont il émane.

Parlement

Le parlement est bicaméral. Députés et sénateurs sont élus simultanément pour 4 ans, au scrutin proportionnel à un seul tour pour les députés, et au scrutin majoritaire à un tour pour les sénateurs. Les dernières élections législatives se sont déroulées le 25 octobre 2015 (les élections précédentes avaient eu lieu le 9 octobre 2011).

La Diète comprend 460 députés.

Résultats des élections législatives (25 octobre 2015) :

  • Droit et Justice (PiS), droite conservatrice, eurosceptique et sociale 37,6%, 235 sièges (en 2011 : 29,9% et 157 sièges)
  • Plate-forme civique (PO), centre droit, pro-européen et libéral 24,1%, 138 sièges (en 2011 : 39,2% et 207 sièges)
  • Kukiz’15 (parti anti-système) 8,8%, 42 sièges
  • Nowoczesna (droite libérale) 7,6%, 28 sièges
  • Parti populaire polonais (PSL), centre droit 5,1%, 16 sièges (en 2011 : 8,4% et 28 sièges)
  • Minorité allemande de Pologne : 1 siège (en 2011 : 1 siège)

Le Sénat comprend 100 sénateurs.

Résultats des élections sénatoriales (25 octobre 2015) :

  • Droit et Justice (PiS), droite conservatrice, eurosceptique et sociale 61 sièges (en 2011 : 29 sièges)
  • Plate-forme civique (PO), centre droit, pro-européen et libéral 34 sièges (en 2011 : 63 sièges)
  • Parti populaire polonais (PSL), centre droit 1 siège (en 2011 : 2 sièges)
  • 4 sénateurs indépendants (comme en 2011)

La Pologne est divisée en 2 478 communes, 380 powiats (districts) et 16 régions ou voïvodies (49 entre 1975 et 1999). Les Polonais ont renouvelé leurs conseils municipaux et régionaux (47 000 conseillers régionaux de district et municipaux, 2 478 maires) les 16 et 30 novembre 2014.

Prochaines échéances électorales :

  • régionales, de district et municipales : automne 2018 ;
  • législatives et sénatoriales : octobre 2019 ;
  • présidentielle : printemps 2020.

Mise à jour : 25.11.15


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016