Accès rapide :

L’Union européenne et les Philippines

Présentation

Les relations entre l’Union européenne et les Philippines sont fondées sur l’accord de coopération UE-ASEAN de 1980 sur l’économie, le commerce et le développement. Un accord de partenariat et de coopération (APC) entre l’UE et les Philippines, qui porte sur l’ensemble de la relation bilatérale (coopération en matière politique, économique et sectorielle), a été signé le 11 juillet 2012 (mais n’est toujours pas ratifié par les Etats-membres). L’APC étend de façon significative la coopération bilatérale puisqu’il couvre notamment, outre le commerce et les investissements, l’énergie, les transports, l’environnement, les migrations, la lutte contre la prolifération, contre le terrorisme et contre la corruption, les sciences et technologies, la gouvernance, l’éducation, la santé, les droits de l’Homme et la culture. Les relations politiques UE-Philippines sont actuellement formalisées par des réunions de hauts fonctionnaires organisées environ tous les deux ans.

L’Union européenne est le 4ème partenaire commercial des Philippines (après le Japon, les Etats-Unis et la Chine). Les échanges commerciaux entre l’UE et les Philippines ont représenté 10,8 milliards d’euros en 2013 (soit environ 10% du total des échanges de l’archipel). La balance commerciale de l’UE vis-à-vis des Philippines est excédentaire (+0,6 Mds €). Les importations de l’UE en provenance des Philippines se sont élevées à 5,1 milliards d’euros en 2013, les exportations européennes vers les Philippines ont représenté 5,7 milliards d’euros. Les Philippines sont le 46ème partenaire commercial de l’UE. La Commission européenne envisage l’ouverture de négociations sur un accord de libre-échange UE-Philippines, comme c’est le cas avec d’autres pays d’Asie du Sud-est. Les principales compagnies aériennes philippines, Philippines Airlines et Cebu Pacific, ont récemment été retirées de la liste noire aérienne de l’UE, respectivement en juillet 2013 et avril 2014.

En matière d’aide au développement et d’aide humanitaire, la Commission a alloué 130 millions d’euros aux Philippines dans le cadre de l’Instrument de financement de la coopération au développement pour la période 2007-2013 (dont 69 millions pour 2011-2013). Sur cette période, l’aide porte prioritairement sur l’accès aux services de santé (35 millions) ; la gouvernance (17 millions) ; le soutien aux populations vulnérables (12 millions) ; l’assistance en matière commerciale (5 millions). Ces six dernières années, la Commission a alloué 5,6 millions d’euros aux Philippines dans le cadre de programmes de préparation aux catastrophes. L’UE est également engagée dans le processus de paix à Mindanao. Elle est membre depuis 2009 de l’International Monitoring Team (IMT), dont elle coordonne la composante humanitaire, et prévoit de verser 9M € sur la période 2014-2016 pour le soutien au processus de paix.

Mise à jour : 07.10.14

Dans cette rubrique

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014