Accès rapide :

Présentation

Données générales

Nom officiel : République islamique du Pakistan
Nature du régime : République fédérale
Chef de l’Etat : Mamnoon HUSSAIN (depuis le 9 septembre 2013)

Données géographiques

Superficie : 796 095 km²
Capitale : Islamabad
Villes principales : Karachi, Lahore, Rawalpindi, Faisalabad, Peshawar
Langue (s) officielle (s) : ourdou, anglais
Langue (s) courante (s) : ourdou (langue nationale), pendjabi (48 %), pachtou (13 %), sindhi (12 %), cachemiri, baloutche
Monnaie : roupie pakistanaise
Fête nationale : 23 mars (jour de la République)

Données démographiques

Population : 192 000 000 habitants
Densité : 235 habitants au km²
Croissance démographique : 2,5 %
Espérance de vie : 62 ans (hommes), 64 ans (femmes)
Taux d’alphabétisation : 58 % (hommes), 29 % (femmes)
Religion (s) : Islam (religion d’Etat, 97 %), hindouisme (1,5 %), christianisme (1,5 %)
Indice de développement humain : 0,534 (146e sur 186)

Données économiques

PIB (2015) : 270 Mds USD
PIB par habitant (2015) : 1510 USD
Taux de croissance (année budgétaire 2015) : 4,2%
Taux de chômage (au sens du BIT) (2015) : 20%
Taux d’inflation (2015) : 3.2 % du PIB
Solde de la balance commerciale (2015) : -22,2 Mds USD
Principaux clients : UE (26 %), Etats-Unis (15,7 %), Chine (10,7 %), Emirats Arabes Unis (6,8 %)
Principaux fournisseurs : Emirats Arabes Unis (17,5 %), Chine (14,4 %), Arabie Saoudite (10,3 %) (sources : State Bank, Pakistan)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2015) :

  • agriculture : 21,0 % - industrie : 20,3 %
  • services : 58,7 % (commerce et distribution : 18,6 %)

Exportations de la France vers le Pakistan : 385 M EUR (2015)
Importations françaises depuis le Pakistan : 738M EUR (2015)

http://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/pakistan

Consulat Général de France : Karachi
Communauté française au Pakistan (2015) : 550 (dont plus de 340 double-nationaux)
Communauté pakistanaise en France (2015) : env. 40 000

Politique intérieure

La République fédérale islamique du Pakistan est constituée de 4 provinces (le Pendjab, le Sind, le Balouchistan et Khyber-Pakhtunkhwa), et 4 territoires (territoire fédéral d’Islamabad, régions tribales fédéralement administrées, Azad-Jammu-Cachemire et Gilgit-Baltistan). La nature du régime a connu plusieurs évolutions, faisant pencher la balance vers un régime parlementaire ou présidentiel. A la suite de la réforme constitutionnelle de 2010, le Premier ministre est redevenu le principal détenteur du pouvoir exécutif. Il dispose notamment du droit de dissoudre l’Assemblée nationale, d’organiser un référendum et de nommer les gouverneurs des provinces, les officiers généraux et les hauts fonctionnaires.

Le Premier ministre Nawaz SHARIF a été élu en juin 2013 lors d’une transition rare entre deux gouvernements civils. M. SHARIF a vite affiché ses priorités en matière de politique interne et externe : lutte contre le terrorisme au Pakistan et mise en place d’une politique d’ouverture avec l’Inde. Cependant, l’autorité du Premier Ministre SHARIF s’est progressivement dégradée, au profit de l’institution militaire.

Situation économique

Le Premier ministre Nawaz SHARIF a fait de la relance économique la priorité de son gouvernement. Des premières mesures ont permis une amélioration de la situation macroéconomique : réduction du déficit budgétaire et de l’inflation, dérive des prix contrôlée, reconstitution des réserves de changes tombées au plus bas en 2013. Les premiers effets de ces mesures sont toutefois atténués par la lenteur des réformes structurelles (difficultés à résoudre la crise énergétique, faiblesse de la réforme fiscale et de la privatisation des entreprises publiques). L’amélioration de la situation économique (+4,1% de croissance sur l’exercice budgétaire 2014 (juillet 2013-juin 2014), +4,2% en 2015 contre 3,7% en moyenne sur la période 2011-2013) est encore insuffisante pour assurer le développement économique du pays et absorber les effets de la croissance démographique. Le Pakistan accuse également un important retard en termes de développement (60 % de la population vit avec moins de 2 USD par jour).

Politique extérieure

L’histoire du Pakistan est émaillée de plusieurs conflits avec l’Inde : en 1947 ; en 1965 ; en 1971 ; en 1999 près de la ville de Kargil. Le Pakistan a noué, depuis son indépendance, une relation étroite avec la Chine, marquée notamment par une coopération dans les secteurs économique et de défense. La Turquie, l’Arabie saoudite, l’Iran et les pays du Golfe constituent les autres grands partenaires régionaux. Les relations avec les Etats-Unis, bien qu’anciennes, ont été marquées par des tensions régulières qui ont fait place, depuis l’élection de Nawaz SHARIF, à un rapprochement progressif, le Pakistan constituant un acteur important de la stabilisation de l’Afghanistan, notamment dans le contexte du retrait des troupes internationales fin 2014, et en tant que participant aux réunions de négociation sur le processus de paix interafghan en format quadripartite.

L’Union européenne et le Pakistan

L’Union européenne entretient un dialogue régulier avec le Pakistan. Le 2e sommet ad hoc UE-Pakistan s’est tenu en juin 2010 à Bruxelles. L’entrée en vigueur, en 2012, d’un plan d’engagement à 5 ans entre l’Union européenne et le Pakistan, a pour objectif de renforcer les relations politiques et économiques. Le plan d’action à 5 ans prévoit des dialogues réguliers : un dialogue stratégique (tenu en 2014), un dialogue politique, une commission mixte de mise en œuvre du plan (la dernière session a eu lieu en septembre 2015). L’UE est le premier partenaire commercial du Pakistan, qui est l’un des principaux bénéficiaires de l’aide communautaire en Asie.

Les Nations Unies et le Pakistan

Le Pakistan est un important contributeur aux OMP. Il figure depuis 10 ans parmi les trois principaux contributeurs mondiaux, avec l’Inde et le Bangladesh. La première participation pakistanaise à une OMP remonte à 1962 (MONUC au Congo). En février 2016, il occupe le quatrième rang mondial avec 7 501 Casques bleus (dont 329 policiers), majoritairement en République démocratique du Congo (RDC), au Darfour et en République Centrafricaine (RCA).

Mise à jour : 16.09.16


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016