Accès rapide :

Fonds Pacifique 2017 : appel à projets

Un appel à projets est lancé par le secrétariat permanent pour le Pacifique, au titre du Fonds Pacifique, pour 2017. Sous réserve de l’approbation de la loi de finances par le Parlement pour 2017, les crédits alloués par le MAEDI au Fonds Pacifique pourraient être du même montant qu’en 2016, soit 1.500.000€. Cette année encore, le Fonds Pacifique pourrait ainsi cofinancer une quarantaine de projets en moyenne, pour une aide moyenne de 30.000€ par projet (pouvant être présentés par tout organisme, institution, personne morale… publics ou privés).

Les dossiers présentés doivent répondre à des critères précis repris ci-dessous :

Priorités thématiques (similaires à celles de l’an dernier) :

  • Après la tenue du 4e Sommet France/Océanie et le succès de la COP 21, la lutte contre le changement climatique dans l’océan Pacifique et la prévention des risques de catastrophes restent des sujets majeurs pour les États et collectivités océaniens : les projets relatifs à ces sujets seront donc prioritaires.
  • Les projets de développement industriel et économique durable (comprenant les études de faisabilité, d’impact et les actions de formation) seront également prioritaires. Ils devront prévoir un suivi et un cadre d’évaluation.
  • Enfin, seront également considérés comme prioritaires les projets liés à la sécurité sanitaire (maladies endémiques, maladies transmissibles ou non-transmissibles…) ou à la sécurité alimentaire (gestion des ressources halieutiques, actions à fort potentiel de développement économique et d’accroissement des échanges régionaux). Ces projets pourront notamment valoriser le savoir-faire et les capacités des territoires.

Outre ces priorités en termes de contenu des projets, les candidatures devront répondre aux critères formels du Fonds Pacifique :

  • Ne seront pris en considération que des projets de coopération régionale avec des États océaniens ou des organisations régionales, qui devront obligatoirement contribuer à l’insertion régionale des collectivités françaises océaniennes (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française, Wallis-et-Futuna).
  • La contribution du Fonds Pacifique est un cofinancement, qui ne peut excéder au grand maximum 50% du montant total des dépenses éligibles.
  • Les cofinancements figurant en recettes au budget prévisionnel devront faire l’objet d’un engagement formel des partenaires qui les apporteront.
  • Les projets devront être présentés avec le modèle de fiche-projet pour 2017 ; le budget prévisionnel devra être présenté selon le modèle annexé. Le détail des dépenses susceptibles d’être prises en considération et les explications nécessaires à la présentation du dossier figurent sur les deux documents précités (fiche-projet et cadre budgétaire).
  • La communication autour de chaque projet devra être assurée afin d’en maximiser l’efficacité tout en réduisant l’isolement des collectivités françaises. Les bénéficiaires sont ainsi invités à faire parvenir au SPP des documents visuels (photographies, infographies, vidéos) illustrant leur projet à des fins de diffusion sur les réseaux sociaux, au travers du site du MAEDI.
  • Des indicateurs devront être proposés afin d’assurer le suivi de chaque projet et de mieux piloter les retombées de chaque opération.

Le comité directeur habilité à se prononcer sur les projets présentés sera consulté début 2017, à une date et en un lieu qui seront prochainement fixés par le président du comité directeur du Fonds Pacifique (depuis le 1er janvier 2016 et pour une période de deux ans, il s’agit du président de la Polynésie française).

Les projets, selon leur origine géographique, devront être envoyés par courrier électronique ou remis aux représentations françaises correspondant à cette origine : ambassades de France au Vanuatu, à Fidji, en Papouasie Nouvelle-Guinée, aux Philippines, en Australie, en Nouvelle-Zélande, Haut-commissariats de la République en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, Administration supérieure à Wallis & Futuna. Ils devront parvenir au secrétariat permanent pour le Pacifique avant le 25 novembre 2016.

Exceptionnellement, des projets présentés par des organismes résidant en France métropolitaine pourront être adressés directement au Secrétariat permanent pour le Pacifique, à Paris.

Secrétariat permanent pour le Pacifique, 27 rue Oudinot – 75358 Paris 07 SP
christian.lechervy chez diplomatie.gouv.fr
jean-louis.maurer chez diplomatie.gouv.fr
martine.mohamed chez diplomatie.gouv.fr
Tél : 01 53 69 29 01

Documents à télécharger pour la constitution du dossier :

Informations complémentaires

PLAN DU SITE