Accès rapide :

La France et l’Océanie

Le Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique

Compte-rendu du comité directeur du 23 janvier 2014

Le comité directeur du fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique (« Fonds Pacifique »), s’est réuni à Paris jeudi 23 janvier 2014, sous la Présidence de M. Gilbert Tyuienon, Vice-président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, et avec la participation de la représentation spéciale du Président de la Polynésie française, Mme Brigitte Girardin, ancienne Ministre, et de M. Petelo Hanifi, Président de l’Assemblée territoriale des Îles Wallis et Futuna. Le comité directeur a décidé de soutenir 42 projets à hauteur de 1.231.000 euros.

Dernière minute

Appel à projets pour 2015

Un appel est lancé par le Secrétariat permanent pour le Pacifique, destiné à sélectionner des projets susceptibles d’être subventionnés, en 2015, par le « Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique » (Fonds Pacifique).

Les contributions apportées par le Fonds Pacifique s’établissent en moyenne à 30.000€ par projet, le taux maximum de toute subvention susceptible d’être allouée étant de 50% du montant total des dépenses éligibles.

Critères de sélection :

- Projets de coopération régionale avec les Etats océaniens, devant obligatoirement contribuer à l’insertion régionale des collectivités françaises océaniennes (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis Futuna).

- Préférence sera donnée aux projets :

· Permettant aux collectivités françaises d’être associées à la lutte contre le changement climatique et à la prévention des risques de catastrophes.

· Economiques et industriels (études de faisabilité, d’impact, actions de formation…)

· De sécurité sanitaire (lutte contre les maladies endémiques (non transmissibles ou dues à des vecteurs infectieux)

· De sécurité alimentaire (gestion des ressources halieutiques, actions à fort potentiel de développement économique et d’accroissement des échanges régionaux).

- La communication autour de chaque projet devra être assurée, des indicateurs devront être proposés pour assurer le suivi et mesurer les retombées de chaque opération.

Echéances :

Le comité directeur habilité à se prononcer sur les projets présentés se réunira au tout début de l’année 2015. Les projets doivent être envoyés par courrier électronique ou remis avant le 15 novembre 2014 à l’adresse suivante :

Secrétariat permanent pour le Pacifique, 27 rue Oudinot – 75358 Paris 07 SP –

jean-louis.maurer [at] diplomatie.gouv.fr

martine.mohamed [at] diplomatie.gouv.fr

Tél : 01 53 69 29 01

Documents types :

Une « fiche-projet » formatée ainsi qu’un cadre budgétaire simplifié, exposant les modalités de présentation d’une demande de subvention et les critères détaillés présidant à son octroi, sont à la disposition des postulants, sur demande (coordonnées ci-dessus).

Un fonds de coopération régionale

Créé en 1985, le Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique dit "Fonds Pacifique", est le principal instrument de coopération régionale de la France dans le Pacifique. Financé par des crédits du ministère des Affaires étrangères, il contribue, au travers de cette coopération avec les Etats indépendants du Pacifique, à l’insertion régionale de la Nouvelle–Calédonie, de la Polynésie française et des îles Wallis-et-Futuna.

S’élevant, les années passées, à environ 2 millions d’euros, il est en baisse en 2014, atteignant 1 395 000 euros. Le Fonds Pacifique subventionne de 40 à 60 projets par an.

Les projets issus d’organisations situées dans le Pacifique doivent être soumis aux six ambassades de France concernées (Philippines, Papouasie Nouvelle-Guinée, Australie, Nouvelle-Zélande, Vanuatu et Fidji) ou aux administrations de l’Etat dans les collectivités françaises du Pacifique (deux Haut-commissariats en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française ; une administration territoriale à Wallis & Futuna) ; ils peuvent sinon être adressés directement au secrétariat permanent pour le Pacifique (SPP) à Paris.

Le Fonds Pacifique est administré par un comité directeur de 10 membres, composé pour moitié de représentants des trois collectivités françaises du Pacifique et pour moitié de représentants de l’Etat (Affaires étrangères, Outre-mer, Economie et finances).

Les projets du Fonds Pacifique

Le Fonds Pacifique n’intervient pas seul, il apporte un cofinancement (au maximum 50% du montant d’un projet).
Il promeut le développement durable, la bonne gouvernance et la francophonie. Dans ce contexte, il soutient des projets à caractère :

- économique : liés à l’environnement, à la biodiversité… et générant des revenus "durables" ;

- social : santé, enseignement, jeunesse et sport, rôle des femmes… ;

- culturel : coopération universitaire, recherche, action culturelle, édition…

Le fonctionnement du Fonds Pacifique

Le Secrétariat permanent du fonds prépare les travaux du comité directeur, dont il met en œuvre les décisions, en assure le suivi, élabore et diffuse des rapports de synthèse.

Il instruit les dossiers, la gestion comptable des crédits du Fonds Pacifique pouvant être confiée à l’Agence française de développement (AFD) ou aux représentations françaises locales.

Quelques exemples de projets cofinancés par le Fonds Pacifique

- Le fonds Pacifique soutient de nombreuses rencontres, colloques, symposiums, consacrés à des sujets qui concernent particulièrement l’Océanie.

Parmi ces sujets, la santé et, notamment en Polynésie française, la question douloureuse du suicide. Le Dr. Stéphane AMADEO, médecin hospitalier au centre hospitalier de Papeete, préside l’association « SOS Suicide ». Le fonds Pacifique l’accompagne, dans l’organisation d’enquêtes et de conférences.
En 2014, le Fonds Pacifique apporte de nouveau son aide à l’association SOS Suicide du Dr. Amadeo.

"Prévention du suicide dans le monde : état des lieux et perspectives, comment avancer ?" (vendredi 26 juillet 2013, 18h30 - Hôtel Le Méridien, Punaauia, Tahiti

Doc:Communiqué de presse de la Présidence de la Polynésie française , 78.5 ko, 0x0
Communiqué de presse de la Présidence de la Polynésie française - (PDF, 78.5 ko)
Doc:Compte rendu paru dans la presse tahitienne , 1.4 Mo, 0x0
Compte rendu paru dans la presse tahitienne - (PDF, 1.4 Mo)

- Le fonds Pacifique soutient depuis plusieurs années certaines publications à vocation régionale de la maison d’édition " Au vent des Iles ", à Papeete (Polynésie française).

Voir la liste des ouvrages publiés avec l’aide du fonds Pacifique

Doc:Au vent des Iles , 146.6 ko, 0x0
Au vent des Iles - (PDF, 146.6 ko)

- Communiqué de presse de la maison d’édition « au Vent des Îles  », à l’occasion de la publication, avec le soutien du fonds Pacifique, de l’ouvrage " France-All Blacks, la légende continue"

Doc:Lire le communiqué de presse , 1.4 Mo, 0x0
Lire le communiqué de presse - (PDF, 1.4 Mo)

- Le fonds Pacifique apporte son soutien à un projet culturel entre les Îles Marshall, la Polynésie française et Hawaï  : il s’agit de l’organisation d’un séminaire sur les techniques de tissage dans le Pacifique

- Le Fonds Pacifique contribue à la réalisation de nombreux micro-projets, décidés chaque année par un comité spécifique se réunissant à Port-Vila ou à Nouméa, en application d’une convention pluri-annuelle conclue entre le Vanuatu, la Nouvelle-Calédonie et la France.

- De nombreux projets scientifiques sont, chaque année, soutenus par le fonds Pacifique, en relation avec des organismes de recherche présents dans le Pacifique, tels que l’Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie (IPNC), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), etc. Les liens suivants vous permettent d’accéder à la présentation de trois projets développés par l’Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie, relatifs :

- à la détection de virus entériques en Nouvelle-Calédonie (en participation avec la Nouvelle-Zélande) (PDF - 139 ko)

- à la connaissance de l’épidémiologie de la leptospirose dans divers Etats et Territoires du Pacifique (PDF - 139 ko)

- à la définition de moyens de lutter contre le moustique vecteur de la dengue dans le Pacifique (PDF - 100 ko)

- Actions de formation technique dans la zone pacifique

Illust: (Photo GNFA), 30.2 ko, 199x300
(Photo GNFA)

Le secrétariat permanent pour le Pacifique a mis en place, avec le Groupement national pour la Formation automobile (GNFA), trois actions de formation pour professeurs de l’enseignement technique (automobile), afin de les perfectionner aux technologies nouvelles,qui évoluent rapidement, dans le domaine de l’électronique, particulièrement.

L’enseignement est orienté sur ces avancées technologiques et sur les méthodes de diagnostic afin d’assurer la maintenance des véhicules dans l’intérêt de l’environnement et de la satisfaction des utilisateurs.

Les jeunes ainsi formés pourront être embauchés par les importateurs d’automobiles pour assurer le service après-vente.

Ces actions, soutenues financièrement par différents partenaires et notamment par le "Fonds Pacifique", ont été réalisées ou sont en cours de réalisation en Nouvelle-Guinée, aux Iles Fidji, au Vanuatu.
Le programme de formation se déroule sur trois ans à raison de trois semaines par an dans l’établissement concerné.

Pour en savoir plus :

Mise à jour : 25.03.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014