Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : Niué.
Nature du régime : monarchie constitutionnelle (Etat indépendant en libre association avec la Nouvelle-Zélande depuis 1974).
Chef de l’Etat : La reine Elizabeth II, représentée par le Gouverneur général de Nouvelle-Zélande, Dame Patricia Reddy, via le Haut-Commissaire de Nouvelle-Zélande à Niué, S.E. Ross Ardern.

Données géographiques

Superficie : 259 km² (64 km de ligne côtière ; Zone économique exclusive : 390 000 km2).
Capitale : Alofi.
Langue (s) officielle (s) : niuéen (langue polynésienne proche du tongien et du samoan), anglais, tongien, samoan.
Monnaie : dollar néo-zélandais (1 dollar néo-zélandais = 0,646 euro au 14/06/17).
Fête nationale : 6 février (« Waitangi Day »).

Données démographiques

Population : 1 611 habitants (2011)
Densité (2012) : 6 habitants/km².
Croissance démographique (2011) : - 0,2 %.
Espérance de vie : 70,01 (hommes : 67 ans et femmes : 76 ans).
Taux d’alphabétisation : 100 %.
Religion (s) : 67% de protestants Ekalesia Niué (Eglise de Niué proche de la Société des missionnaires de Londres), 10% de catholiques, Adventistes, Témoins de Jéhovah.
Indice de développement humain : 0.774 (2004, données valables pour la capitale Alofi).

Données économiques

PIB (2014) : 23 M USD
PIB par habitant (2014) : 15 807 USD
Taux de croissance : 1% (2010).
Taux de chômage (2011) : 12%.
Taux d’inflation (2012) : -0,9 %.
Balance commerciale (2011) : 8,54 M€.
Importations(2011) : 8,76 M€.

Exportations (2011) : 0,22 M€.
Principaux clients : Nouvelle-Zélande, Fidji, Iles Cook, Australie.
Principaux fournisseurs : Nouvelle-Zélande, Japon Chine Australie.

Composition du gouvernement

Premier Ministre, Ministre de l’Economie et des Finances, des Affaires étrangères, de la Police et de la Sécurité Nationale, du développement du Secteur Privé et du Commerce, de l’Environnement et du Tourisme, des Transports, de la Jeunesse et des Sports, du droit royal, de l’Immigration et de la Population, de l’Aviation Civile, des Postes et Télécommunications : Hon Toke Tufukia Talagi

Ministre de l’Education, de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, des Services Administratifs : Pokotoa Ikiua Lalotoa Sipeli

Ministre des Travaux Publics, de l’Energie (Niue Power Corporation), de la Justice et des Terres, du Carburant : Halene Kupa Magatogia

Ministre de la Santé, des Affaires communautaires et de Niue Broadcasting Corporation : Joan Sisiati Tahafa Viliamu

Éléments d’actualité

Politique intérieure

En tant qu’ancienne colonie néo-zélandaise, le chef d’Etat est la reine Elizabeth II, représentée par le Gouverneur général de Nouvelle-Zélande, Dame Patsy Reddy, depuis le 28 septembre 2016.

L’Etat de Niué est une démocratie parlementaire, inspirée du modèle de Westminster. Le Parlement, monocaméral, comprend 20 membres dont 14 sont élus par chacun des 14 « villages » de l’île et 6 au suffrage universel direct. Le Parlement est renouvelé tous les trois ans. Il élit le Premier ministre qui choisit trois ministres parmi les parlementaires pour former le Cabinet.

Les dernières élections, qui se sont tenues le 6 mai 2017, ont reconduit M. Toke Tufukia Talagi au poste de Premier ministre pour trois ans. Celui-ci occupe ce poste depuis 2008. Les prochaines élections auront lieu en 2020.

Situation économique

http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/426937 (p. 14)

Politique étrangère

Compte-tenu des liens particuliers qui unissent Niué et la Nouvelle-Zélande, les deux pays entretiennent des relations bilatérales particulièrement denses. Le Haut-Commissaire néo-zélandais est à la fois le représentant du Gouverneur général en résidence à Wellington et le représentant diplomatique de la Nouvelle-Zélande. Le Premier ministre néo-zélandais, Bill English, accompagné de son ministre des Affaires étrangères, Gerry Brownlee, et du ministre des Peuples du Pacifique, Alfred Ngaro, s’est rendu à Niué en juin 2017. Niué n’a de représentation diplomatique qu’en Nouvelle-Zélande.

Niué n’est pas membre des Nations Unies mais siège au sein de plusieurs institutions spécialisées (à l’UNESCO depuis 1993, à l’OMS depuis 1994 et à la FAO depuis 1999) ; la pleine capacité de conclusion des traités lui étant reconnue depuis 1994, Niué est signataire d’un certain nombre d’accords internationaux dont la Convention sur les armes chimiques, la Convention de Montego Bay sur le droit de la mer, ou le Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires (TICE). Le pays est également membre des principales organisations régionales : le Forum des Iles du Pacifique (FIP), la Communauté du Pacifique (CPS), le Programme régional océanien de l’environnement (PROE),le Forum pour le Développement des Iles du Pacifique (FDIP), et le Groupe des Leaders Polynésiens (GLP - qui comprend les îles Cook, Samoa, Tonga, Tuvalu, Tokelau, les Samoa américaines et la Polynésie française). En termes de diplomatie climatique, Niué est un membre actif de l’Alliance des petits Etats insulaires (AOSIS), et a ratifié l’Accord de Paris pour le climat le 28 octobre 2016.

Niué fait partie des Etats signataires de l’accord PACER + (Accord du Pacifique pour des relations économiques rapprochées), signé le 14 juin 2017 en remplacement du précédent PACER, ratifié par Niué en 2002. Niué a par ailleurs contribué à la Mission régionale d’assistance aux Iles Salomon (RAMSI) par la mise à disposition de personnels de police de 2006 à 2010.

Mise à jour : 14.06.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE