L’Union européenne et la Moldavie

En 2009, l’arrivée au pouvoir à Chisinau d’une coalition pro-européenne et le lancement par l’UE du Partenariat oriental ont permis un approfondissement des relations UE/ Moldavie : accord d’association signé le 27 juin 2014 incluant une zone de libre-échange approfondi et complet (entrée en vigueur provisoire le 28 avril 2014, définitive le 1er juillet 2016), ainsi que la libéralisation des visas de court séjour. La Moldavie bénéficie du plus fort taux per capita d’aide européenne de tous les voisins orientaux de l’UE. L’UE est également impliquée dans la résolution du conflit transnistrien. De 2003 à 2012, elle a mis en place des sanctions (restrictions de circulation) contre les principaux dirigeants de la région séparatiste pour les inciter à adopter une attitude plus constructive dans la négociation en format « 5+2 » (cf. infra 4B). Depuis 2005, l’UE a mis en place une mission d’assistance au contrôle de la frontière entre la Moldavie et l’Ukraine (EUBAM Moldavie). La France est, avec la Roumanie, co-parrain du Groupe pour l’Action Européenne de la République de Moldavie (GAERM) qui vise à soutenir et à accompagner le rapprochement UE-Moldavie.

Mise à jour : 10.02.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE