Accès rapide :

L’Union européenne et la Moldavie

En 2009, l’arrivée au pouvoir à Chisinau de la coalition pro-européenne et le lancement par l’UE du Partenariat oriental ont permis un approfondissement des relations UE/ Moldavie : négociations en vue d’accords d’association et de libre-échange et de la libéralisation des visas de court séjour. La Moldavie bénéficie du taux d’aide européenne par habitant le plus élevé de tous les voisins orientaux de l’UE.

En soutien à Chisinau, frappée par des mesures de rétorsion russes à l’approche du sommet de Vilnius, l’Union européenne a relevé, au cours de l’automne 2013, les quotas d’importation sur le vin moldave, puis les a supprimés, à compter du 1er janvier 2014. L’UE est également impliquée dans la résolution du conflit transnistrien.

De 2003 à 2012, elle a mis en place des sanctions (restrictions de circulation) contre les principaux dirigeants de la région séparatiste pour les inciter à adopter une attitude plus constructive dans la négociation en format « 5+2 ». Elle a le statut d’observateur dans cette enceinte au côté des Etats-Unis. Enfin, en 2005, l’UE a mis en place une mission d’assistance au contrôle de la frontière entre la Moldavie et l’Ukraine (EUBAM Moldavie), avec le soutien des deux pays.


Mise à jour : 24.01.14

Dans cette rubrique

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014