Accès rapide :

Présentation

Présentation

Relations politiques

Sur le plan multilatéral, la France et le Mexique sont des partenaires privilégiés et affichent une très large convergence de vues au G-20 sur des thèmes tels que la régulation financière, le refus du protectionnisme, la lutte contre l’évasion fiscale, la sécurité alimentaire ou encore le développement. Dans le domaine de l’environnement, le Mexique soutient nos initiatives sur l’IPBES et REDD+ ; les autorités françaises et mexicaines s’entendent pour souhaiter la mise en œuvre pleine et entière des décisions prise à Cancun, après la Conférence de Durban (Fonds Vert, mécanisme d’adaptation, mécanisme technologique). Le Mexique a soutenu la candidature de la France pour l’accueil, en 2015, de la Conférence des parties à la convention climat (COP21).

Sur le plan bilatéral, les relations entre la France et le Mexique sont à la fois anciennes et dynamiques.


Visites

Notre dialogue politique avec le Mexique n’a pas cessé de monter en puissance depuis l’entretien entre lepPrésident de la République et le Président élu du Mexique, M. Enrique Peña Nieto, le 17 octobre 2012.

  • 1er décembre 2012 : investiture à Mexico du président Peña Nieto, en présence de M. Jean-Pierre Bel, président du Sénat.
  • 19 janvier 2013 : Lancement du satellite Mexsat 3, depuis la base de Kourou, en présence du ministre mexicain des Communications et des Transports ;
  • 26 janvier 2013 : entretien de M. Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, avec le président Peña Nieto, en marge du sommet UE-CELAC à Santiago du Chili.
  • 13 février 2013 : visite au Mexique de M. Michel Vauzelle, président de la région PACA et du Groupe d’amitié France-Mexique de l’Assemblée nationale pour l’inauguration de l’usine Eurocopter et le lancement du partenariat PACA-État du Queretaro ;
  • 29 avril – 1er mai : célébration du 150e anniversaire de la bataille de Camerone en présence de M. Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants ;
  • 22 - 25 mai 2013 : venue en France de Mme Mercedes Juan Lopez, ministre de la Santé, qui s’est entretenue avec Mme Marisol Touraine ;
  • 14 - 15 juillet 2013 : visite du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius au Mexique : entretien avec le Président Peña Nieto ; acte d’installation du Conseil stratégique franco-mexicain (CSFM) au Palais national, sous l’égide du Président de la République ; et célébration du 14 juillet en présence du ministre mexicain des Affaires étrangères ;
  • 6 septembre 2013 : entretien des Présidents français et mexicain en marge du G-20.
  • 5-9 octobre 2013 : visite à Paris de M. Rafael Tovar y de Teresa, Président du Conseil national pour la culture et les arts (CONACULTA, équivalent mexicain du ministère de la culture), et inauguration avec Mme Aurélie Filipetti de l’exposition "Frida Khalo/Diego Rivera" au musée de l’Orangerie ;
  • 24-25 octobre 2013 : visite au Mexique de la ministre du Commerce extérieur, Mme Nicole Bricq ;
  • 31 octobre/2 novembre 2013 : visite au Mexique du ministre de la Défense, M. Le Brian ;
  • 6 novembre 2013 : visite en France du ministre des Affaires étrangères, M. José Antonio Meade Kuribreña, accompagné du ministre de l’Economie, M. Ildefonso Guajardo Villarreal et de l’Education publique, M. Emilio Chuayffet - installation de la 1ère session plénière du CFSM présidée par le Président de la République
  • 22 février–3 mars 2014 : déplacement d’une délégation du sénat du groupe interparlementaire d’amitié France - Mexique et pays d’Amérique centrale, présidée par M. Gérard CORNU
  • 3-4 avril 2014 : visite en France du général Salvador Cienfuegos Zepeda, ministre de la Défense nationale, et de l’Amiral Vidal Francisco Soberon Sanz, ministre de la Marine
  • 10-11 avril 2014 : visite d’Etat au Mexique du Président de la République, accompagné de M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international ; M. Benoît Hamon, ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur ; Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé et Mme Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication
  • 30 avril 2014 : Participation de Mme George Pau-Langevin, ministre des Outre-Mer, au VIème Sommet des Chefs d’Etats et/ou gouvernements de l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC).
  • 8-9 mai 2014 : participation de Mme Girardin, secrétaire d’Etat, au Forum des Economies Majeures (FEM) à Mexico. Entretiens bilatéraux avec M. Guerra Abud, ministre mexicain de l’Environnement et des Ressources naturelles et M. Juan Manuel Gomez Robledo, vice-ministre des affaires multilatérales et des droits de l’Homme.

L’installation publique en juillet 2013, sous l’égide du Président Peña Nieto, du Conseil stratégique franco mexicain (CSFM), coprésidé par M. Philippe Faure côté français et par M. Jorge Castañeda côté mexicain, a également marqué l’engagement de personnalités du monde économique et de la société civile au service du renforcement de notre relation bilatérale.

Ce Conseil a présenté son rapport et s’est réuni le 10 avril 2014 en session plénière sous la présidence de MM. François Hollande et Enrique Peña Nieto. Outre les secteurs de l’aéronautique et de l’énergie, de la santé et du social, et les grands projets culturels, de nouveaux projets devraient être engagés sur dans les domaines du tourisme, des télécommunications, de l’urbanisme, des transports ou de la ville durable à l’horizon 2015.

Lors de sa visite d’Etat au Mexique, le Président Hollande a officiellement invité le Chef d’Etat mexicain à se rendre en France à l’occasion de la célébration du 14 juillet 2015.

Ambassade de France au Mexique


Relations économiques

Le Mexique est un marché important (cadre macro-financier solide ; vaste marché intérieur de 116 millions de personnes ; main d’œuvre qualifiée dans certains secteurs-clefs).

La présence française au Mexique est significative et porteuse d’évolutions prometteuses. Environ 400 entreprises françaises sont implantées au Mexique (dont la plupart de nos grands groupes) sur une gamme sectorielle très ample. Notre principal défi est aujourd’hui d’accroître la présence, encore insuffisante, de PME et d’ETI dans un pays attractif qui s’efforce de diversifier ses partenaires.

D’après le ministère de l’Economie mexicain, la France est le 12e fournisseur du Mexique, un rang peu ou prou identique à celui d’il y a 9 ans (11e fournisseur) avec une part de marché qui se maintient autour de 1 %. Le Mexique est, pour sa part, le 36e client de notre pays, attirant, en valeur, 0,5 % des ventes de la France à l’étranger selon les Douanes françaises. Sur la période 2003-2012, nos exportations au Mexique ont crû de 54,5 % tandis que nos importations de produits mexicains ont bondi de 104,7 %.

Les échanges franco-mexicains (3,4 Mds EUR en 2012) se maintiennent en notre faveur, la France affichant un excédent commercial de 900 MEUR avec son partenaire mexicain. Nos ventes au Mexique portent principalement sur cinq secteurs (qui concentrent les 2/3 de nos ventes) : les produits pharmaceutiques ; les matériels de transport ; les produits chimiques, parfums et cosmétiques ; les machines industrielles et agricoles et les produits informatiques, électroniques et optiques. Nous avons des atouts prometteurs, notamment dans les secteurs de l’aéronautique, de l’énergie et des NTIC.

La ministre du Commerce extérieur, lors de sa visite au Mexique en octobre 2013 a affiché l’objectif de doubler nos échanges commerciaux avec le Mexique d’ici à 2017, en fixant trois priorités : les télécommunications, l’agro-alimentaire et la ville durable.

Par ailleurs, les succès récents d’Airbus devraient avoir, dans les prochaines années, un impact très positif sur le montant global de nos exportations : 136 avions (dont 110 « Neo ») devraient en effet être livrés, surtout à partir de 2015, à Interjet, Volaris et Aerobus.

Il convient également de souligner la présence de l’Agence française de développement (AFD), qui intervient au Mexique depuis 2009 afin de promouvoir une croissance verte et solidaire. L’AFD a engagé un total de 930 M€ pour soutenir les efforts mexicains en matière de lutte contre le changement climatique tout en se positionnant sur des secteurs pour lesquels la France dispose d’une expertise reconnue.

Plusieurs prêts à l’Etat fédéral ont été approuvés : un appui au programme national de lutte contre le changement climatique (485 M€), un financement de 60M€ pour préserver la biodiversité et développer le modèle des Parcs Naturels Régionaux à la française au Mexique et un prêt de 100 M€, en co-financement avec la KfW, pour soutenir la réforme du secteur de l’eau (dans une optique d’adaptation du secteur au changement climatique). Des entités publiques ont également bénéficié du soutien de l’AFD : un prêt de 250 M€ a été consenti à la Commission fédérale d’Electricité pour promouvoir les énergies renouvelables ; FIRA –banque publique de développement du secteur rural- a reçu un financement de 36 M€ pour développer des pratiques agricoles adaptées aux défis posés par le changement climatique.

Chaque financement est accompagné d’un programme de coopération technique, financé sur fonds propres de l’AFD ou par la Facilité d’investissement pour l’Amérique latine (LAIF) de l’Union européenne, qui permet de valoriser le savoir-faire français. Ainsi, l’OFCE, EDF, la Fédération des Parcs naturels régionaux figurent parmi les partenaires de l’AFD au Mexique.

Les perspectives d’intervention 2014-2015 concernent le secteur des transports et de l’énergie.

Lien : https://www.tresor.economie.gouv.fr…


Coopération culturelle, scientifique et technique

Le Mexique est, pour notre coopération, un pays prioritaire en Amérique latine. Il s’agit de notre deuxième partenaire dans cette région, après le Brésil.

Notre coopération s’appuie sur un dispositif diversifié : une « Maison de la France » (Casa de Francia), qui se veut la vitrine de notre présence dans ce pays (actuellement en cours de restructuration) ; l’Institut français d’Amérique latine (IFAL) ; les 27 alliances françaises et leurs 11 centres associés ; le Centre d’études mexicaines et centraméricaines (CEMCA) ; le Collège franco-mexicain en sciences sociales ; ainsi que 3 établissements relevant de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger : le lycée franco-mexicain de Mexico (3 041 élèves, dont 1 354 Français), le lycée franco-mexicain de Guadalajara (866 élèves, dont 239 Français) et l’école Molière de Cuernavaca (269 élèves, dont 70 Français), soit un total de 4 176 élèves, dont 40 % d’élèves français. Quelques 250 000 jeunes Mexicains étudient en outre le français dans les écoles et les universités locales.

Cette coopération, en phase de renforcement elle aussi, s’oriente dans deux directions cruciales pour l’avenir de nos deux pays : 1/ la coopération scientifique, dont la dynamisation est engagée depuis le forum bilatéral sur la recherche et l’innovation organisé en juin 2013 à Mexico, qui se traduit par de nouveaux partenariats et accords entre institutions de recherche dans les domaines de pointe intéressant nos deux pays ; 2/ les échanges universitaires, en ciblant les formations de haut niveau et le développement de formations bi-diplômantes ou de cotutelles (doctorats, ingénieurs…). La mission en France, fin septembre 2013, d’une quarantaine de recteurs mexicains a participé de cette politique de relance et d’ouverture à de nouveaux domaines comme l’aéronautique, les énergies renouvelables et l’agroalimentaire.

Dans le domaine scientifique, la France est aujourd’hui le troisième partenaire du Mexique (mesuré par le nombre de copublications) après les Etats-Unis et l’Espagne, et plus d’une centaine de projets conjoints de recherche sont en cours, impliquant plus de cinq cents chercheurs et étudiants des deux pays.

La France est présente dans le secteur de la recherche, via l’antenne mexicaine de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), et par la mise en place de nombreux programmes bilatéraux ou de partenariats entre organismes français (INSERM, Institut Pasteur) et mexicains dans des secteurs d’excellence (mathématiques, chimie, sciences sociales). Dans le domaine de l’environnement, ce soutien s’est traduit par la création en 2009 de l’Observatoire Cousteau, plate-forme de recherche et de collecte de données sur le littoral à vocation régionale, qui associe de nombreux partenaires français et mexicains du monde universitaire (Brest, Montpellier) et de la recherche (CNRS, IRD, IFREMER). Dans le domaine de la santé, la coopération entre partenaires français (Institut Pasteur, INSERM) et mexicains est en expansion : installation d’une plateforme de lutte contre les maladies infectieuses CIBEI à Veracruz, création d’un centre de veille et de diagnostic épidémiologique à Léon (Guanajuato), par exemple.

Dans le domaine universitaire, la France est le troisième pays d’accueil des étudiants mexicains en mobilité avec près de 2 500 visas étudiants émis chaque année. 57 % de cette mobilité intervient dans le cadre d’accords de coopération universitaire (près d’un demi-millier à ce jour), ce qui se traduit également par une forte présence des étudiants français (1500) au Mexique : ils constituent le premier contingent d’étudiants étrangers dans ce pays. D’autre part, le Mexique reçoit chaque année plus de 200 chercheurs du CNRS. Des programmes de formation professionnelle sont mis en place en partenariat avec des entreprises françaises (centre de formation aux métiers de la mécatronique automobile avec Peugeot, campus aéronautique avec Safran, école hôtelière avec Accor…).

La vitalité des échanges s’exprime également au plan culturel avec notamment la présentation du 9 octobre 2013 au 13 janvier 2014 par le musée de l’Orangerie, en collaboration avec le musée Dolorès Olmedo de Mexico, d’une exposition consacrée au couple mythique incarné par Diego Rivera et Frida Kahlo. En outre, l’exposition à Mexico « Mano a Mano, France-Mexique : regards croisés photographiques », organisée autour de la photographie et de l’image et en écho à l’invitation faite au Mexique lors des Rencontres Internationales de la photographie d’Arles en 2011, donnera un relief tout particulier au 70e anniversaire de l’Institut français d’Amérique latine (IFAL).

Ce rythme soutenu est maintenu en 2014 avec la présentation, du 3 février au 30 mars 2014, du spectacle de la troupe du célèbre écuyer Bartabas : "Calacas", qui s’inspire de la tradition de la fête des morts au Mexique.

Le musée du quai Branly mettra à l’honneur l’une des civilisations les plus célèbres du Mexique, lors de son exposition « Les Mayas, un temps sans fin », qui se tiendra du 7 octobre 2014 au 8 février 2015. Montée en collaboration avec le Palacio Nacional de Mexico, cette exposition rassemblera plus de 400 chefs-d’œuvre dont certains n’ont encore jamais été exposés en Europe.

Liens utiles


Mise à jour : 13.05.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014