Accès rapide :

Mauritanie (Q&R- Extrait du point de presse du 23 avril 2012)

Q - Des milliers de jeunes opposants au régime du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz ont manifesté dimanche à Nouakchott pour exiger son départ. Cette contestation qui monte en Mauritanie contre l’ex-général inquiète-t-elle Paris, préoccupé par la situation dans la région sahélo-saharienne ?


R - Il est important, en Mauritanie comme ailleurs, que la liberté de manifester soit respectée.

Il est tout aussi important que l’opposition emprunte, pour s’exprimer, les voies qui lui sont offertes, à savoir le dialogue, prévu par l’Accord de Dakar de 2009, et qui s’est ouvert à l’été 2011.

Les prochaines élections parlementaires et municipales, dont la date n’est pas encore fixée, seront l’occasion pour l’opposition comme pour la majorité présidentielle d’exposer et de soumettre leurs programmes à l’appréciation des citoyens mauritaniens. Nous formulons le vœu qu’un calendrier électoral puisse être défini rapidement.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014