Accès rapide :

Présentation

Relations politiques

Voisine par La Réunion, la France entretient des relations amicales et denses avec Maurice.

Depuis le 1er juin 2009, les ressortissants mauriciens qui désirent se rendent en Europe dans un ou plusieurs Etats de l’espace Schengen sont dispensés de visa pour des séjours touristiques, familiaux et d’affaires de mois de 90 jours (3 mois) par période de 6 mois. En outre, les ressortissants mauriciens sont exemptés de visa de court séjour pour entrer et séjourner à La Réunion et à Mayotte.

Concernant le différend de souveraineté sur l’îlot de Tromelin, un accord bilatéral relatif à « la cogestion économique, scientifique et environnementale relative à l’île de Tromelin et à ses espaces environnants » a été signé en juin 2010.

Visites récentes

29 juin 2016 : visite en France de M.Nandcoomar Bodha, ministre des Infrastructures publiques et des Transports terrestres de Maurice. Entretien avec M. Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger.

30 mars 2016 : visiste à Paris de la Présidente de la République de Maurice, Mme Gurib-Fakim. Rencontre avec le Président français, François Hollande.

30 septembre 2015 : visite à Paris du Premier ministre adjoint, M. Xavier-Luc Duval.

22-30 juin 2015 : visite à Paris du ministre des Finances, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo.

3 octobre 2014 : visite du Premier ministre, M. Navin Ramgoolam, reçu par le président de la République à Paris.

17-18 juin 2014 : visite à Maurice de Mme Annick Girardin, Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie.

23-24 janvier 2014 : visite à Maurice de Mme Yamina Benguigui, ministre déléguée en charge de la Francophonie.

Relations économiques

La France est un acteur économique majeur à Maurice puisqu’elle est :

  • son premier partenaire commercial (2ème client et 3ème fournisseur) avec 612 M€ d’échanges en 2014 ;
  • son premier investisseur étranger (avec plus de 150 filiales et entreprises françaises).
  • Son premier pourvoyeur de touristes (près de 400 000 Français sur 1,1 million de touristes en 2015).
  • son second bailleur de fonds bilatéral (après la Chine), à travers l’AFD, laquelle totalise un engagement total supérieur à 500 M€ depuis 2007.

Les échanges commerciaux entre la France et Maurice

En 2015, la France est le 3e partenaire commercial de Maurice (après l’Inde et la Chine), son 4e pays client (après le Royaume-Uni, les Emirats arabes unis et les Etats-Unis) et son 3e fournisseur (après l’Inde et la Chine, et devant l’Afrique du Sud). Comme les années précédentes, le solde commercial est positif pour la France, avec un excédent atteignant 74 M€ en 2015. A noter la stabilité du solde qui évolue, depuis 5 ans, autour de 60 M€.

En 2015, les exportations françaises vers Maurice (344 M€) ont augmenté de 3 %, tandis que les importations françaises en provenance de Maurice (270 M€) ont diminué de 4 %. Ainsi, le solde commercial en faveur de la France est passé de 52 M€ en 2014 à 74 M€ en 2015, enregistrant ainsi une hausse de 42 %. Sur les dix dernières années, le volume des échanges entre les deux pays a été particulièrement stable puisque les exportations françaises (très diversifiées) oscillent entre 320 et 350 M€, tandis que les importations françaises (très concentrées) se situent dans une fourchette comprise entre 260 à 290 M€.

Les investissements français

En flux, la France est au premier rang des investisseurs étrangers à Maurice, devant les États-Unis, l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni, avec 87 M€ en 2014. Le stock des IDE français était estimé à près de 500 M€ fin 2014. En nombre d’implantations, la France est aussi – et de loin – en première position avec près de 140 filiales ou joint-venture (Accor, Colas, GDF Suez et Orange, etc.). Aujourd’hui, plus de 13 000 salariés sont employés à Maurice par des entreprises à capitaux français, principalement dans des activités de services (TIC, commerce et distribution, hôtellerie…). Une quinzaine de grandes entreprises françaises sont présentes à Maurice, mais la plupart des investisseurs sont des PME principalement dans des activités de service. Parmi les entreprises françaises implantées à Maurice, les plus anciennes sont Air France, Total et Lafarge, installées respectivement depuis 1946, 1956 et 1959.

Financement et développement

L’Agence française de Développement (AFD) est aujourd’hui le second bailleur de fond bilatéral, après la Chine. Maurice étant un pays à revenus intermédiaires de la tranche supérieure (PRITS), l’AFD y intervient essentiellement sous forme de prêts, parfois bonifiés, et accompagnés d’expertise technique et de renforcement de capacités. Depuis la réouverture de l’agence en 2006, l’AFD a réalisé 586 M€ d’engagements bruts à Maurice. Au 30 avril 2016, le montant total de l’encours brut en prêts et garanties de l’AFD à Maurice était de 330,7 M€.

Les échanges entre Maurice et La Réunion

Les échanges entre La Réunion et Maurice (38 M€ en 2015) sont fortement déséquilibrés en faveur de cette dernière. En 2015, les exportations réunionnaises vers Maurice (6 M€) sont moindres que les importations réunionnaises en provenance de Maurice (32 M€).

Les investissements réunionnais à Maurice représentent environ 25% des implantations françaises. Pour plus d’une trentaine de sociétés françaises implantées à Maurice, la maison-mère se trouve à La Réunion. La majorité de ces investissements sont le fait de PME ou de TPE.

Le Club Export Réunion, l’ADIR (Association pour le Développement Industriel Réunionnais) et le JEC (Joint Economic Council – équivalent du MEDEF à Maurice) ont décidé, en avril 2015, de créer une plateforme (partenariat privé/privé) La Réunion / Maurice dont l’objectif est de structurer et de dynamiser les relations économiques entre les deux territoires.

Une réunion du Comité économique de la commission mixte Maurice-Réunion s’est tenue en septembre 2015.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Bien que l’anglais soit langue officielle et la langue du droit, l’usage du français est très répandu (langue de la presse notamment) et la francophonie progresse naturellement (le créole, véritable ciment de la société mauricienne, étant dérivé du français).

Le 11 mai 2010, Jean-Marie-Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature, d’origine franco-mauricienne, a inauguré le nouveau centre culturel (Institut français de Maurice), construit sur un terrain de Rose Hill mis à disposition par le gouvernement mauricien. Cette ambitieuse réalisation, partenariale, située à proximité de l’Université, bénéficie d’une forte fréquentation. L’Alliance française est également présente, de longue date, à Port Louis, ainsi qu’à Rodrigues.

La France mène une action dynamique dans le secteur de la formation, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, avec des coopérations inter-universitaires et des programmes de bourses. La France soutient également à Maurice, à travers l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger, un réseau d’écoles françaises d’excellente réputation (5 établissements, 5000 élèves, aux 2/3 ayant la nationalité mauricienne).

Mise à jour : 30.09.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016