Maroc - Soixantième anniversaire des accords de la Celle Saint-Cloud - Intervention de Laurent Fabius (10 novembre 2015)

Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

C’est l’histoire et l’amitié qui nous réunissent ici ce soir. Il y a en effet 60 ans, à peu près jour pour jour, la déclaration de La Celle Saint-Cloud ouvrait la voie à l’indépendance du Maroc. Ce texte, qui comporte moins de 20 lignes en réalité, résume tout sur la relation bilatérale entre nos deux pays et ce qui était alors l’avenir du Maroc. Je veux en citer deux extraits courts et prémonitoires : « Sa Majesté le Sultan du Maroc et le président Pinay ont été d’accord pour confirmer que la France et le Maroc doivent bâtir ensemble leur avenir solidaire ». Et le texte ajoute : « Sa Majesté le Sultan du Maroc a confirmé sa volonté de constituer un gouvernement qui aura notamment pour mission d’élaborer les réformes institutionnelles qui feront du Maroc un État démocratique à monarchie constitutionnelle ». C’était il y a 60 ans.

Où en sommes-nous aujourd’hui ? La présence de votre Altesse royale, celle, à vos côtés dans cette salle, de celles et ceux qui sont au quotidien les acteurs de notre partenariat d’exception nous permet, 60 ans plus tard de répondre clairement à la question posée, oui. En moins d’un an, plus de 30 déplacements officiels dont deux rencontres au sommet de l’État, plus d’une vingtaine d’accords signés en 2015 : l’intensité de nos relations est manifeste. La réussite de la visite du président de la République, les 19 et 20 septembre dernier à Tanger - ce que nous appelons depuis l’esprit de Tanger - l’a confirmée magnifiquement.

Sous l’impulsion de sa Majesté le Roi et du président de la République, le temps nouveau de notre avenir solidaire est marqué par un élan et par une volonté formidable d’agir ensemble :

  • Agir pour la résolution des crises en Libye ; agir au Proche-Orient ; agir au Levant et au Sahel.
  • Agir pour le climat parce que le combat pour sauver la planète du réchauffement climatique est vital et que nous le menons côte-à-côte, comme l’a illustrée la signature inédite par Sa Majesté et par le président de la République, de l’appel de Tanger. La participation de Sa Majesté le Roi, le 30 novembre prochain, à la Conférence de Paris et le fait qu’après la COP21 à Paris, se déroulera la COP22 à Marrakech, nous font cheminer ensemble, face à cet enjeu stratégique global qui en réalité détermine et bien souvent surpasse tous les autres.
  • Agir pour la paix et la prospérité en Méditerranée : la France et le Maroc coprésident le forum 5+5 des pays de la Méditerranée occidentale. Nous avons un rôle crucial à jouer pour le rapprochement des deux Rives, pour favoriser le commerce, l’entreprenariat, promouvoir la recherche et l’innovation, la culture ; permettre le développement et assurer la sécurité, le tout au service de notre jeunesse.
  • Agir aussi contre le terrorisme et les flux de la criminalité dans la région.
  • Agir face aux enjeux migratoires en inventant ensemble une approche nouvelle. Le sommet de la Valette va unir l’Europe et l’Afrique autour de ce grand défi qui consiste à favoriser la mobilité que l’on appelle circulaire, des forces vives des deux continents, tout en s’attaquant aux causes profondes des migrations illégales et des trafics d’êtres humains.
  • Agir en Afrique et pour l’Afrique en imaginant de nouveaux partenariats franco-marocains dans le domaine de la sécurité alimentaire, de la finance, des investissements économiques et de l’enseignement supérieur.
  • Agir ensemble pour la jeunesse. Nous sommes très heureux d’accueillir 34.000 étudiants marocains qui représentent en France le premier groupe d’étudiants - j’allais dire étranger. Nous sommes fiers de voir s’installer au Maroc de nouvelles formations universitaires co-localisées avec de nouveaux établissements comme les instituts de formations aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique ou bien les instituts de formation aux métier de l’automobile.

Je veux saluer enfin la modernisation des institutions marocaines, qui est la seconde prémonition de la déclaration de La Celle Saint-Cloud que je lisais, au début de mon propos, et dont l’accomplissement est éclatant.

En se dotant en effet d’une nouvelle Constitution en 2011, le Royaume a choisi la voie de l’ouverture dans la stabilité. La Constitution de 2011 à proclamé des droits nouveaux, elle a fait de la tolérance un principe, elle a reconnu dans son préambule la pluralité de l’identité marocaine arabo-islamique, amasis et saharo-hassani, enrichie de ses multiples affluents africains, andalous, hébraïques et méditerranéens.

Votre Altesse royale,
Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Notre rencontre de ce soir est une rencontre d’amitié, mais c’est aussi un hommage à feu Sa Majesté le Roi Mohammed V. Sa défense courageuse des intérêts de son pays ne l’a jamais empêché d’affirmer ses liens profonds avec la France ni sa solidarité dans les épreuves. Le général de Gaulle le marqua solennellement en l’élevant au rang, combien illustre, des Compagnons de la Libération. Je veux associer à sa mémoire celle de sa Majesté Hassan II, présent à ses côtés dans son exil, comme lors de son retour triomphal au Maroc, ainsi que celle des dirigeants de l’indépendance.

Je citerai, Balafrej, Bekal et Bouabid. Je veux saluer également ceux qui en France ont accompagné la légitime aspiration du Maroc à une pleine indépendance, nous devons être fiers de cette héritage.

Notre ami Tahar ben Jelloun, que je salue, a écrit : « Le temps est le meilleur bâtisseur de l’amitié, il est aussi son témoin et sa conscience ».

Soixante ans, donc, depuis la déclaration de La Celle Saint-Cloud. 60 années au cours desquelles nos deux nations souveraines ont renforcé leur solidarité, leur estime et leur fraternité. On parle de l’amitié entre le Maroc et la France. Oui, ce terme est juste mais je dirai que c’est encore plus que cela, c’est aussi de l’affection et c’est un cœur partagé.

Vive la France, vive le Maroc et vive l’amitié entre le Maroc et la France.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE