Maroc - Q&R - Extrait du point de presse du 22 août 2016

Q - En sa qualité de commandeur des croyants, le Roi du Maroc a dénoncé dans le discours prononcé le 20 août, à l’occasion de la Révolution Roi et du peuple, l’instrumentalisation par les extrémistes et les fanatiques de l’image véridique de l’islam, pour diffuser l’idéologie extrémiste, excommunicatrice et terroriste.
Quel jugement porte la France à l’appel lancé par le Roi aux musulmans, chrétiens et juifs à dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi, et à l’exhortation des Marocains du monde à défendre la paix, la concorde et le vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs ?

R - Le Roi Mohammed VI dans son discours du 20 août a adressé un message de paix et de tolérance. Il a condamné comme une "folie impardonnable" l’assassinat du père Hamel le 26 juillet, qui a révulsé le monde entier. La France y est particulièrement sensible.

Elle salue l’engagement résolu du Maroc contre le fanatisme sous toutes ses formes et renouvelle sa volonté de travailler ensemble, dans le cadre de son partenariat d’exception, pour prévenir et lutter contre la radicalisation et le terrorisme.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE