Accès rapide :

Mali - Transformation de la MISMA en MINUSMA (1er juillet 2013)

La France salue la transformation aujourd’hui de la mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA), en mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Le passage sous casques bleus de la force africaine marque l’entrée du Mali dans une nouvelle phase, celle de la stabilisation.

La MINUSMA compte aujourd’hui près de 6000 casques bleus, d’ores et déjà déployés au Mali, y compris dans toutes les villes du Nord dont Kidal. Comme l’a décidé le Conseil de sécurité dans sa résolution 2100, la MINUSMA comptera au maximum 11200 militaires, 1440 policiers ainsi que des experts civils. La montée en puissance de la MINUSMA se poursuivra au cours des prochains mois.

Placée sous l’autorité du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Bert Koenders, la MINUSMA a pour mission de contribuer à stabiliser le pays et d’accompagner les autorités maliennes dans le processus de transition politique. Elle doit en particulier appuyer la mise en œuvre de l’accord intérimaire signé à Ouagadougou le 18 juin dernier ainsi que l’organisation de l’élection présidentielle, qui se tiendra les 28 juillet et 11 août, et des élections législatives.

La France apporte son plein soutien aux Nations unies et au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies dans leur mission. Comme le Conseil de sécurité les y a autorisés, les forces françaises pourront venir en appui à la MINUSMA en cas de besoin et dans la limite de leurs capacités.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014