Accès rapide :

Mali - Application de l’accord de Ouagadougou (4 juillet 2013)

La France se félicite des modalités d’application de l’accord de Ouagadougou, qui ont donné lieu à un accord sur le cantonnement à Kidal des hommes du Mouvement national de libération de l’Azawad et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad ainsi que sur la tenue des points de contrôle aux entrées de la ville.

Cet accord rend à présent possible le déploiement de l’armée malienne à Kidal. Il représente donc une avancée notable dans le recouvrement par le Mali de sa pleine souveraineté sur l’ensemble de son territoire, ce qui était l’un des objectifs fondamentaux de l’opération Serval.

La France salue le sens des responsabilités des parties maliennes et notamment des membres de la commission technique mixte de sécurité, chargée de veiller au cessez-le-feu entre l’armée malienne et les groupes armés du Nord. Elle rend un hommage particulier au général Kazura, commandant militaire de la MINUSMA, qui a permis la conclusion de cet accord.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014