Mali - Nations unies - Sanctions (06.09.17)

La France salue l’adoption, le 5 septembre à l’unanimité, à la demande des autorités de Bamako, de la résolution 2374 du Conseil de sécurité qui crée un régime de sanctions pour le Mali.

Cette résolution permet de geler les avoirs et d’interdire les voyages des individus qui font obstacle à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation. Elle permettra de sanctionner ceux qui rompent le cessez-le-feu ou agissent délibérément contre le processus de paix, mais aussi ceux qui les soutiennent grâce aux produits des trafics, notamment de drogues et de personnes. Elle cible notamment ceux qui préparent, soutiennent et mènent des attaques contre les institutions locales ou les forces internationales, s’opposent à l’acheminement de l’aide humanitaire, violent les droits de l’Homme et recrutent des enfants-soldats.

Ce régime de sanctions est un outil supplémentaire pour avancer dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Il met les acteurs du processus de paix devant leurs responsabilités. La France a relevé le communiqué du gouvernement malien hier saluant "le rôle actif de la France dans l’adoption de ladite résolution".

Informations complémentaires

PLAN DU SITE