Accès rapide :

Libye – Déplacement conjoint de Jean-Marc Ayrault et Frank-Walter Steinmeier (16 avril 2016)

Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du Développement international de la République française, et Frank-Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne, se sont rendus à Tripoli le 16 avril 2016. Ils se sont entretenus avec Fayyez Sarraj, Premier ministre de Libye, et avec des membres du Conseil présidentiel.

Les ministres allemand et français ont salué le courage et la détermination du Premier ministre de Libye et des membres du Conseil présidentiel. Leur arrivée à Tripoli constituait une avancée majeure vers l’établissement d’un gouvernement représentant toutes les composantes de la Libye. Le Premier ministre de Libye et les membres du Conseil présidentiel étaient dépositaires des espoirs du peuple libyen, qui voulait la paix, l’unité, la prospérité et l’accomplissement des promesses démocratiques de la Révolution du 17 Février.

Les ministres ont encouragé le Premier ministre de Libye et les membres du Conseil présidentiel à jouer rapidement le rôle qui leur revenait de plein droit à la tête de l’ensemble des institutions publiques et des forces de sécurité civiles et militaires de Libye, afin de répondre aux nombreuses attentes du peuple libyen. Les ministres ont exprimé le soutien total de l’Allemagne et de la France à la Libye. Ils ont affirmé la détermination de leurs gouvernements à apporter tout leur concours au Gouvernement d’unité nationale pour l’aider à rétablir la sécurité, à lutter contre le terrorisme et à offrir des services publics bénéficiant à tous les Libyens.

Les ministres ont appelé toutes les parties libyennes et les dirigeants politiques, économiques et sécuritaires à agir avec responsabilité en cet instant décisif pour le futur de leur pays, en facilitant un transfert immédiat et pacifique du pouvoir et en apportant leur plein soutien au Gouvernement d’unité nationale. Ils ont salué l’engagement de la présidence de la Chambre des représentants à organiser sans tarder un vote de confiance au Gouvernement d’unité nationale dans son ensemble, comme le prescrivait l’accord politique inter-libyen. Ils ont exhorté la Chambre des représentants, le conseil d’État et toutes les institutions libyennes à pleinement mettre en œuvre l’accord politique inter-libyen, qui était la seule issue à la crise politique et sécuritaire en Libye.

L’Allemagne et la France étaient aux côtés du Gouvernement d’unité nationale à Tripoli et souhaitaient vivement y rouvrir leurs ambassades, dès que les conditions de sécurité le permettraient.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016