Libye - Question / Réponse (24 août 2017)

Q&R extrait du point de presse.

Q - Pendant une visite à Tripoli hier, le MAE britannique a annoncé une aide de 9 million de livres pour le gouvernement de Fayaz al-Seraj dont une partie pour sécuriser la frontière du sud. Est-ce que la France a l’intention de proposer une aide financière ou militaire pour le PM Sarraj ou son rival dans l’est Khalifa Haftar ?

Q - Libye : un mois après l’accord de la Celle-Saint-Cloud, constatez-vous des signes tangibles de rapprochement entre les deux hommes forts libyens ?

R - La France est pleinement engagée dans la dynamique initiée lors de la rencontre de la Celle-Saint-Cloud le 25 juillet, qui a vu pour la première fois MM. Sarraj et Haftar souscrire ensemble à une feuille de route. Ce dialogue doit se poursuivre et s’élargir.

Nous soutenons à ce titre les efforts de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, M. Ghassam Salamé, pour avancer vers une solution politique inclusive sur la base de l’accord interlibyen.

La sécurisation des frontières passe par la constitution d’une armée nationale unifiée et le rétablissement des institutions étatiques libyennes. Les forces françaises sont déployées au Sahel où elles contribuent à la sécurisation de l’environnement régional de la Libye. Nous entretenons sur ces sujets une concertation étroite avec l’ensemble des pays de la région.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE