Libye - Q&R - extrait du point de presse du 16 mars 2016

Q - Sur la Libye, où en est le processus d’adoption de sanctions à Bruxelles contre ceux qui entravent une solution politique ?

R - A l’occasion du du conseil affaires étrangères du 14 mars, Jean-Marc Ayrault a fait valoir auprès de ses homologues européens la nécessité de l’adoption de sanctions à l’encontre de ceux qui entravent la mise en place du nouveau gouvernement d’unité nationale, établi en application de l’accord de Skhirat de décembre 2015 et soutenu par la très grande majorité des parlementaires libyens.

La décision de principe a été prise le 15 mars. Le processus de mise en œuvre de sanctions ciblées est désormais engagé à Bruxelles, conformément à notre souhait.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE