Libye - Q&R - Extrait du point de presse du 22 mai 2017

Q - Le chef du HCR a dénoncé les "conditions épouvantables" des migrants en Libye et a réclamé la libération des réfugiés et demandeurs d’asile retenus dans les centres de rétention. Paris compte t-il faire pression sur les autorités libyennes ?

R - La France appelle les autorités libyennes à tout mettre en œuvre pour que les migrants soient traités dignement. Il s’agit d’une priorité en matière de protection des droits de l’Homme et de lutte contre la criminalité organisée qui sera d’autant mieux assurée lorsqu’un règlement politique en Libye aura conforté les institutions nationales libyennes.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE