Libye - Déclaration conjointe sur la Libye (6 juillet 2016)

Les gouvernements d’Allemagne, d’Espagne, des États-Unis, de France, d’Italie et du Royaume-Uni se félicitent de l’accord entre Mustafa Sanalla, président de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), et Nagi el-Maghrabi, membre du conseil d’administration de la NOC, qui renforce l’unité de la compagnie.

Nous exhortons les Libyens à œuvrer ensemble au rétablissement de la production et des exportations de pétrole et nous soulignons combien il est important que les richesses naturelles de la Libye soient utilisées au profit de tous les Libyens, comme le rappellent les principes régissant l’accord politique inter-libyen signé le 17 décembre 2015, ainsi que la Résolution 2259 (2015) du conseil de sécurité des Nations unies.

Nous réaffirmons que nous sommes disposés à employer, à la demande du gouvernement d’entente nationale, toutes les mesures prévues par la résolution 2146 (2014) pour empêcher toute exportation illicite de pétrole à partir de la Libye et pour sanctionner ceux qui cherchent à exploiter ou à détourner le pétrole ou les ressources pétrolières libyennes à leur profit.

Les institutions économiques nationales libyennes, notamment la Banque centrale libyenne, la compagnie nationale de pétrole (NOC) et l’Autorité libyenne des investissements (LIA), doivent rester unies sous le contrôle du seul gouvernement d’entente nationale et employer les ressources libyennes au bénéfice de tous les Libyens.

Nous, gouvernements d’Allemagne, d’Espagne, des États-Unis, de France, d’Italie et du Royaume-Uni continuons à soutenir pleinement le gouvernement d’entente nationale, comme indiqué dans le Communiqué de Rome du 13 décembre 2015 et approuvé par la résolution 2259 du conseil de sécurité.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE