Libye - Déclaration conjointe de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis (1er juillet 2015)

Les gouvernements de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis expriment leur vive préoccupation face à la violence persistante et au renforcement du terrorisme en Libye. Nous reconnaissons que le peuple libyen veut la paix et la stabilité.

Nous saluons le dernier cycle de négociations mené à Skhirat (Maroc) dans le cadre du dialogue politique mené sous l’égide des Nations Unies. Nous réaffirmons notre plein soutien au représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Bernardino León. Nous demandons instamment à toutes les parties de signer dans les prochains jours l’accord politique présenté par les Nations Unies. Nous considérons que ce document est une base mûrement pesée et équilibrée pour permettre un accord qui réponde aux attentes pressantes du peuple libyen et garantisse l’unité de la Libye. Nous réaffirmons qu’il n’existe pas de solution militaire à cette crise et nous soulignons que la situation économique et humanitaire s’aggrave de jour en jour. Nous sommes prêts à soutenir la mise en œuvre de cet accord afin de contribuer à ce que le Gouvernement d’entente nationale et toutes les nouvelles institutions puissent fonctionner efficacement.

Nous accueillons avec satisfaction les initiatives de paix qui voient le jour dans certaines régions de la Libye, notamment à l’Ouest, et qui prévoient, au niveau local, des cessez-le-feu, des échanges de prisonniers et le retour des déplacés. C’est là une évolution importante qui montre bien la détermination du peuple libyen à trouver des solutions pacifiques à l’insécurité qui règne actuellement. Tout comme le processus de l’ONU, ces initiatives ont besoin du soutien de tous les Libyens partout dans le pays. Nous condamnons avec force toutes les tentatives visant à compromettre le processus de l’ONU ou les initiatives de paix locales, notamment par la menace de recourir à la violence.

Nous appelons les décideurs libyens à faire preuve de responsabilité, d’autorité et de courage en cette période cruciale. La communauté internationale est prête à apporter une importante aide humanitaire, économique et en matière de sécurité à une Libye unie dès qu’un accord sera trouvé sur le nouveau gouvernement. De même, la communauté internationale est prête à demander des comptes, à travers l’adoption de sanctions, à tous ceux qui menacent la paix, la stabilité et la sécurité de la Libye.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE