Accès rapide :

Libye – Condamnation de l’escalade de violence en cours dans le croissant pétrolier par les ambassadeurs des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni (6 mars 2017)

Les ambassadeurs pour la Libye des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni condamnent fermement l’escalade de violence en cours dans le croissant pétrolier et appellent à un cessez-le-feu immédiat.

Nous rappelons qu’il est urgent qu’une force militaire nationale unifiée sous le commandement civil puisse préserver la sécurité et la prospérité de tous les Libyens.

Nous réaffirmons la nécessité que les infrastructures, la production et les exportations pétrolières continuent de fonctionner sous l’autorité exclusive du gouvernement d’entente nationale (GEN) et de la compagnie pétrolière nationale (NOC).

En ce qui concerne les récents évènements survenus au siège de la compagnie pétrolière nationale à Tripoli, nous appelons toutes les parties à cesser les actions de provocation à l’encontre des employés de l’entreprise et à ne pas porter atteinte à ses installations. La compagnie pétrolière nationale, en tant qu’institution économique nationale, doit rester sous le contrôle unique du GEN, et les ressources libyennes doivent être utilisées pour le bénéfice de tous les Libyens.

Nous rappelons notre engagement à mettre en œuvre des mesures restrictives internationales afin de soutenir la paix, la stabilité et la sécurité en Libye. Les individus et les entités tentant de détourner les ressources libyennes pourraient être visés par de telles mesures.

Nous continuons à soutenir pleinement la réconciliation politique et les efforts en ce sens du gouvernement d’entente nationale, ainsi que ceux de la Mission d’appui des Nations unies en Libye et des pays voisins.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE