Accès rapide :

La France et le Libéria

Présentation

Relations politiques

Conséquence de la guerre civile, l’Ambassade de France a été évacuée en août 1990. Sa fermeture a été annoncée en septembre 1996.

La Présidente a effectué une visite officielle en France en mars 2006 au cours de laquelle le Président de la République a annoncé la réouverture d’une représentation diplomatique française au Libéria. Un ambassadeur de France a été nommé en mars 2007.

La Présidente Johnson Sirleaf a été reçue par le Président Hollande le 7 novembre 2012.

Le Ministre des Affaires étrangères Augustine K. Ngafuan a conduit la délégation libérienne au Sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique, organisé à Paris les 6 et 7 décembre 2013.

Relations économiques

Commerce bilatéral
Depuis 2012 et la réactivation du secteur minier, le commerce bilatéral franco-libérien est structurellement déficitaire en raison de nos importations de minerai de fer. L’année 2015 aura été marquée par un recul de nos échanges, affectés par le ralentissement économique consécutif à Ebola et à la crise du secteur minier, mais aussi par un recul de notre déficit de 29,3 M€ en 2014 à 13,4 M€ en 2015.
Les achats français en provenance du Libéria sont composés à plus de 85% de minerai de fer et pour 14,3% de produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture.
Les ventes françaises sont composées principalement de produits pharmaceutiques, d’équipements mécaniques, matériel électrique et électronique et de produits agroalimentaires.

Présence française
Les entreprises françaises sont présentes dans les plantations de caoutchouc et d’huile de palme (Bolloré à travers Salala Rubber Corporation ou SIPH (Société internationale de plantation d’hévéas) et Michelin à travers MOPP (Maryland Oil Palm Plantation) et CRC (Cavalla Rubber Corporation)) ou encore dans les mines, à travers Arcelor Mittal. Total est présente dans la distribution de carburants avec 25 stations-service. L’entreprise Bolloré est implantée au Liberia depuis 50 ans à travers la marque Umarco.

Coopération

La stabilité du Libéria étant essentielle à celle de la région, la coopération française a pour priorité le soutien à la réforme du secteur de sécurité et en particulier à la formation de sa police. La France est également présente dans le secteur de la santé. L’Alliance française à Monrovia a fermé en 2014.

Un contrat de désendettement et de développement (C2D) de 3,9 M€ a été signé le 16 août 2012 pour une durée de cinq ans (2012-2016). Les ressources sont affectées au fonds commun du secteur de la santé (pool fund) destiné à soutenir le National Health & Social Welfare Policy Plan 2011-2021.

Mise à jour : 30.06.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016