Liban - Droits des femmes - Abrogation d’une disposition pénale (16 août 2017)

Le parlement libanais a abrogé le 16 août une disposition pénale permettant que l’auteur d’un viol puisse échapper à des poursuites judiciaires s’il se mariait à sa victime.

Nous félicitons tous les acteurs qui se sont mobilisés en faveur de cette abrogation et saluons cette avancée.

Des réserves demeurent néanmoins dans certains cas. Nous formons le vœu qu’elles soient, également, rapidement abrogées.

La France est engagée contre toutes les violences faites aux femmes et les discriminations fondées sur le genre. Elle défend partout dans le monde les droits, l’autonomie et la liberté des femmes, et lutte contre toutes les formes de violences à leur encontre.

Sur le même sujet

PLAN DU SITE