Accès rapide :

Présentation

Relations politiques

Les liens historiques entre la France et le Laos font de nos deux pays des partenaires privilégiés. Le Président de la République a effectué une visite officielle au Laos en novembre 2012 en marge du sommet des chefs d’Etat Europe-Asie. Le Président laotien s’est également rendu en visite officielle en France du 21 au 25 octobre 2013.

La France, partenaire de longue date du Laos, l’accompagne dans son développement, à travers un soutien au développement rural et urbain, au secteur de la santé et à la préservation du patrimoine.

L’Union européenne mène par ailleurs un dialogue régulier avec le Laos sur les droits de l’Homme et la gouvernance. La dernière édition de ce dialogue a eu lieu en mai 2014. La France dispose, avec l’Allemagne et, depuis 2012, le Royaume-Uni, de l’une des trois seules représentations diplomatiques européennes à Vientiane. L’UE est par ailleurs le quatrième partenaire commercial du Laos (après la Thaïlande, la Chine et le Vietnam) et les échanges commerciaux ont représenté 406 millions d’euros en 2014.

La Commission européenne a prévu de consacrer 207 millions d’euros au Laos, pour la période 2014-2020, dans le cadre de l’Instrument de financement de la coopération au développement (ICD), dont 60 millions d’euros pour la période 2014-2015. Les principaux secteurs d’intervention sont l’éducation (45-50% de l’enveloppe ICD allouée au Laos), l’agriculture durable et la sécurité alimentaire (45-50% de l’enveloppe) ainsi que la gouvernance et les droits de l’Homme (5-10% de l’enveloppe).

Visites

Visites françaises

  • La ministre déléguée chargée de la Francophonie, Mme Yamina Benguigui, a effectué une visite au Laos les 16 et 17 octobre 2013.
  • Le Président de la République, François Hollande, s’est rendu au Laos le 5 novembre 2012, au 9e sommet des chefs d’Etat Europe-Asie (ASEM) à Vientiane. Il s’est entretenu à cette occasion avec son homologue, M. Choummaly Sayasone. Il était accompagné par le ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius.

Visites laotiennes

  • Le Ministre laotien de la justice, M. Bounkeut Sangsomack s’est rendu en France du 1er au 5 février 2016.
  • Le Vice-Premier ministre laotien, M. Somsavat LENGSAVAD, s’est rendu à Paris en novembre 2014, il a été reçu par le MAE
  • Le Président de la République laotien, M. Choummaly Sayasone, s’est rendu en visite officielle en France du 21 au 25 octobre 2013. Il était accompagné du Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, du ministre auprès de la Présidence et chargé de la Francophonie, du ministre du Plan et de l’Investissement et des vices-ministres de l’Education et de la Justice.
  • Le vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères laotien, M. Thongloun Sisoulith, s’est rendu à Paris le 5 juin 2013. Il s’est entretenu à cette occasion avec son homologue, M. Laurent Fabius.
  • Le ministre des Transports laotien, M. Sommad Pholsena, s’est rendu en France à l’occasion du Salon du Bourget en juin 2013.
  • Le ministre de la Santé laotien, M. Eksavang Vongvichit, a effectué une visite d’études en France au mois de mai 2013.
  • Le vice-Premier ministre laotien, chargé des questions économiques, M. Somsavat Lengsavad, s’est rendu en France au mois d’avril 2013.
  • Le vice-ministre de la Justice laotien, M. Ket Kiettisack, a effectué une visite d’études en France au mois d’avril 2013, dans le cadre de notre coopération en vue de l’élaboration de la loi sur les adoptions internationales au Laos.
  • Le vice-ministre de l’Education laotien, M. Lytou Bouapao, s’est rendu à Paris en avril 2013.

Relations économiques

La France est le premier investisseur occidental au Laos. Plusieurs grands groupes s’y sont implantés avec succès (Edf, Essilor, Bred Banque populaire, Bureau Veritas), ainsi que de nombreuses petites et moyennes entreprises créées par des entrepreneurs français résidant sur place. Ces PME opèrent essentiellement dans le secteur des services : hôtellerie, tourisme, restauration, assurance, conseil (informatique, ingénierie), architecture. Dans le domaine industriel, les entrepreneurs français sont essentiellement présents dans l’aéronautique, le textile, l’artisanat et le bâtiment. Dans le secteur agricole, les investissements concernent principalement la culture du café, de fleurs et fruits, et de matières premières aromatiques.

Si le Laos réalise 90 % de ses échanges avec ses pays voisins, la France est son neuvième partenaire commercial et le premier fournisseur européen du Laos mais notre part de marché n’est que de 0,2%. Les échanges entre la France et le Laos sont passés de 51 M€ en 2003 à 62,6 M€ en 2014 mais ont connu une forte chute en 2015 et s’élèvent seulement à 29 M€.

Entre 2003 et 2014, les exportations françaises ont enregistré une augmentation sensible, passant de 8 millions d’euros à 45,5 millions d’euros. Cette hausse ne résulte pas d’une consolidation structurelle mais plutôt d’une intensification ponctuelle liée aux acquisitions récentes d’avions par la compagnie nationale Lao Airlines. Cette dernière est engagée depuis une décennie dans une phase de modernisation rapide de sa flotte, en réponse à la double nécessité de l’intégration régionale et d’une meilleure couverture du territoire. Depuis 2009, Lao Airlines a ainsi fait l’acquisition de huit ATR (quatre 72-500 et quatre 72-600) et de quatre Airbus A 320. Alors que la vente de matériel de transport constituait près de 80 % de nos ventes au cours des huit dernières années, l’absence de livraison d’aéronef en 2015 s’est traduite par la chute brutale de nos exportations (10,6 M EUR en 2015) et un déficit commercial avec le Laos en 2015 de 7,8 M€. Notre premier poste d’exportation concerne en 2015 les produits agroalimentaires (28% du total), suivi par les équipements mécaniques, matériel électrique, électronique (24%) et les ventes de matériels de transports (14%).

Moteur des exportations du Laos vers l’Europe depuis la mise en place du programme « Tout Sauf les Armes », les produits de la confection (tee-shirts, polos, pulls, vestes et maroquinerie) constituent depuis 10 ans l’essentiel des marchandises importées par la France (57 % du total en 2014 et 45,5 % en 2015). Notre deuxième poste d’importation concerne les produits agricoles (45,8 % du total), dont le café et le thé qui représentent 23% du total.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Les programmes de coopération que mène la France au Laos convergent avec les priorités nationales du 8e Plan national de développement socio-économique 2016-2020 et la stratégie nationale pour la croissance et l’éradication de la pauvreté du Laos. Depuis 2012, la programmation de la coopération se fait conjointement avec la délégation de l’Union européenne et les autres Etats membres intervenant au Laos. Pour la période 2014-2020, la Commission européenne prévoit d’allouer 207 M€ au Laos ; principalement dans les secteurs de l’éducation ; de l’agriculture et de la sécurité alimentaire ; de la gouvernance et des droits de l’Homme.

La coopération bilatérale de la France au Laos se concentre sur trois secteurs : la santé, l’agriculture et le développement urbain, dans le cadre des projets principalement menés par l’Agence française de Développement (AFD). L’AFD a engagé 150 millions d’euros (dont 120 millions sous forme de subventions et un prêt de 30 M$ pour financer l’aménagement électrique centrale de Nam Theun) au Laos depuis 1994. L’AFD concentre ses projets sur le secteur de l’agriculture et du développement rural avec notamment un programme de développement des régions montagneuses du Nord (15 M€), un projet de réhabilitation du patrimoine et d’aménagement urbain à Luang Prabang (2 M€) ainsi que deux projets de développement de la filière café (2,7 M€ au total).

Le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade mène des projets dans les domaines de la francophonie et de la culture, de la gouvernance, de l’enseignement supérieur de la recherche et du patrimoine. Le dispositif français de coopération est important : sont présents au Laos l’Institut français, un lycée français (Josué Hoffet), l’Institut Pasteur, l’Ecole Française d’Extrême Orient, l’Institut de Recherche pour le Développement, le CIRAD, le centre Mérieux.

La coopération décentralisée est particulièrement active au Laos, en particulier à Luang Prabang (Ville de Chinon, Région Centre), dans la Province de Khammouane (Région Rhône-Alpes) et à Vientiane (Syndicat des Eaux d’Ile-de-France et ville de Cannes). De nombreuses ONG françaises bénéficiant d’un financement public interviennent dans les domaines de la santé et du développement local.

Pour plus de renseignements

Mise à jour : 10.05.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016