Géographie et Histoire

Géographie

Le Koweït est une vaste étendue désertique située au niveau de la mer. La baie de Koweït bénéficie d’eaux profondes et d’un accès facile permettant l’arrivée de navires à fort tonnage, à la différence des ports du Chatt Al Arab situés un peu plus au nord. Le Koweït compte dix îles, dont celle de Bubiyan, la plus grande, reliée au continent par un pont, et Failakah, habitée depuis l’antiquité. Le climat est désertique. Chaud et sec d’avril à octobre, doux l’hiver avec de faibles précipitations. La différence horaire entre le Koweït et la France est de + 2 heures en hiver et + 1 heure en été.

Histoire

L’activité commerciale de la région de Koweït est attestée dix siècles avant notre ère. Des vestiges mésopotamiens de l’âge de bronze puis grecs du IVème siècle ont été retrouvés sur l’île de Falaikah, accompagnés de vestiges de l’époque romaine. C’est toutefois au XVIIème siècle que le Koweït se constitue comme entité autonome avec l’arrivée des tribus Outoub en provenance d’Arabie. A la fin du XVIIIème siècle, le Koweït est devenu une entité nationale souveraine, dirigée par la famille des Sabah - actuelle famille régnante - choisie librement par les familles marchandes locales pour les gouverner.

En 1869, le Koweït passe sous autorité ottomane tout en conservant une large autonomie et, parallèlement, un traité de protection est signé avec le Royaume Uni en 1899. En 1914, le Koweït devient protectorat britannique, statut qu’il conserve jusqu’à son indépendance en 1961.

Emirat dont l’organisation a été fixée dans la constitution de 1962, inchangée depuis lors, le Koweït est apparu pendant les premières décennies de son existence comme l’un des Etats les plus libéraux du monde arabe. Dans ce contexte, l’invasion irakienne de 1990 a constitué un traumatisme profond dont les effets se prolongent aujourd’hui.

Mise à jour : 02.05.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE