Relations bilatérales

Présentation

Relations politiques

La France et le Japon entretiennent un dialogue politique régulier sur tous les grands sujets d’actualité internationale. Les contacts politiques franco-japonais sont fréquents en marge des grandes réunions multilatérales. La France apporte son soutien à l’objectif du Japon d’assumer de nouvelles responsabilités politiques sur la scène internationale.

Sur le plan bilatéral, la relation s’inscrit dans le cadre de la feuille de route 2013-2018 adoptée à l’occasion de la visite d’Etat du président de la République au Japon en juin 2013, qui vise à renforcer le « partenariat d’exception » entre la France et le Japon dans tous les domaines. Les échanges au plus haut niveau ont été renforcés en organisant un sommet annuel entre les deux pays. La France et le Japon célébreront en 2018 le 160e anniversaire de leurs relations diplomatiques.

Visites

Le Président de la République s’est rendu au Japon les 26 et 27 mai 2016 à l’occasion du sommet du G7 à Ise-shima. Le Président de la République a reçu en entretien le Premier ministre Shinzo ABE le 20 mars 2017.

Le ministre des Affaires étrangères, M. Jean-Marc AYRAULT s’est également rendu au Japon pour participer à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Hiroshima (10-11 avril 2016) et effectuer une visite bilatérale.

Le Premier ministre du Japon, M. Shinzo ABE, s’est rendu en France à deux reprises ces deux dernières années (2 mai 2016 et 20 mars 2017), de même que le Ministre des Affaires étrangères japonais, M. KISHIDA (20 mars 2016 et 6 janvier 2017).

La sixième session du dialogue stratégique, rehaussé au niveau des ministres des Affaires étrangères en 2012, s’est tenue à Paris le 6 janvier 2017, avant la troisième session du dialogue politico-militaire au niveau des ministres des Affaires étrangères et de la Défense (« 2+2 »), instauré en 2014.

M. André VALLINI, secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, a participé à la TICAD VI (Nairobi, 27-28 août 2016) lors de laquelle un événement conjoint a permis la signature d’une déclaration d’intention entre l’Agence Française de Développement, l’agence japonaise de coopération (JICA) et la Côte d’Ivoire sur la coopération sur la ville durable, ainsi que des accords entre entreprises françaises et japonaises.
Le Président de la République, M. Emmanuel MACRON, s’est entretenu avec le Premier Ministre japonais, M. Shinzo ABE, en marge du sommet du G7 de Taormine, le 26 mai 2017.

Relations économiques

Le Japon est devenu le 11ème fournisseur de la France en 2016, gagnant une place par rapport à 2015. L’augmentation des exportations japonaises vers la France vient pour moitié de la hausse des exportations de matériel de transports, dont principalement des automobiles. Le déficit commercial de la France vis-à-vis du Japon s’est toutefois creusé en 2016 à 3,14 Mds €. Cette dégradation provient surtout de la forte hausse des importations françaises depuis le Japon, (+11,2% par rapport à 2015) alors que les exportations se sont très légèrement contractées sur la même période (-0,6%). Le Japon maintient son titre de 2ème partenaire commercial de la France en Asie, derrière la Chine. Les exportations françaises vers le Japon poursuivent leur recul à l’œuvre depuis 2013, bien qu’à un rythme moins soutenu en 2016 (-0,6% contre -7,8% en 2015). Cette contraction s’inscrit dans un contexte de baisse des exportations françaises globales de -0,9% en 2016. Du côté des investissements, la France a investi près de 28 Mds € au Japon - en stock à fin 2016, ce qui fait du Japon la 10éme destination des IDE français à l’étranger et la 1ère destination asiatique. Côté japonais (2éme émetteur d’IDE au monde en termes de flux), les investissements en France atteignent 14,5 Mds € en stock, faisant de la France la 18éme destination des IDE. Le Japon est le 9éme investisseur étranger et le 1er investisseur asiatique en France.

Le nucléaire civil est un domaine privilégié de coopération. La forte similitude des programmes nucléaires français et japonais permet de développer des partenariats industriels dans de nombreux domaines. La coopération nucléaire se concentre dans les domaines de la sûreté, de la gestion des conséquences de l’accident de Fukushima, du retraitement et recyclage des combustibles usés, de la recherche et développement notamment pour les réacteurs de génération IV (projet ASTRID de réacteur de démonstration) et du développement d’une offre conjointe à destination des pays tiers (réacteur ATMEA). En outre, le Japon est un client important d’AREVA pour la fourniture d’uranium et de service d’enrichissement. Une déclaration d’intention sur la coopération franco-japonaise en matière de nucléaire civil a été signée le 20 mars 2017 à l’occasion de la visite en France du Premier ministre japonais de façon à renforcer cette coopération.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La coopération universitaire et scientifique franco-japonaise s’organise autour de 250 accords interuniversitaires, conclus entre établissements d’enseignement supérieur et organismes de recherche français et partenaires japonais.

La coopération scientifique et technologique est au cœur des partenariats avec le Japon, pays qui consacre 3,7% de son PIB à la recherche. Le rapprochement des pôles de compétitivité français et des "clusters" japonais est une priorité des deux pays.

Le 90ème anniversaire de la Maison franco-japonaise de Tokyo en 2014 a permis de souligner la vigueur de la coopération culturelle franco-japonaise, qui repose très largement sur le mécénat des grandes entreprises.

Le Premier ministre japonais a annoncé, le 24 novembre 2016, l’organisation en France d’une série de manifestations culturelles sur le thème « Japonismes 2018 : les âmes en résonance », qui coïncide avec le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon en 2018. Cette opération de grande envergure, organisée par la Fondation du Japon de juin 2018 à février 2019, mettra en lumière la culture japonaise traditionnelle et contemporaine au travers de grandes expositions et de manifestations artistiques.

Lien vers l’Institut français au Japon : http://www.institutfrancais.jp/

Coopération décentralisée

Près de 75 projets de coopération décentralisée associent aujourd’hui les collectivités territoriales françaises et japonaises, le plus souvent sous la forme de jumelages. Ils permettent de traiter de sujets concrets d’intérêt commun, tels les transports, l’environnement et l’aménagement urbain.

Les cinquièmes Rencontres franco-japonaises de la coopération décentralisée, centrées sur le thème de l’innovation, ont eu lieu à Tours les 5-6 octobre 2016.

Mise à jour : 03.08.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE