Accès rapide :

Aide humanitaire en faveur de Gaza : appel à la contribution des collectivités territoriales (29.07.2014)

Alors que le bilan des pertes civiles à Gaza s’alourdit de jour en jour, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) appelle les collectivités territoriales à contribuer au Fonds d’action extérieure des collectivités territoriales (FACECO). L’objectif est de mutualiser les moyens des collectivités territoriales et de l’Etat autour de projets significatifs permettant d’apporter une réponse humanitaire efficace et coordonnée aux besoins des populations de la Bande de Gaza.

Des besoins humanitaires qui ne cessent de croître

Selon les dernières données des Nations unies, plus de 215 000 personnes à Gaza sont actuellement déplacées. Ces populations, qui ont en majorité trouvé refuge dans les dizaines de bâtiments de l’UNRWA (l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), ont besoin en urgence d’aide alimentaire et d’eau potable. Les hôpitaux de Gaza ont d’immenses besoins en médicaments (évalués à 3,2 millions de dollars par mois) et de nombreuses structures médicales ont été endommagées.

Les récents évènements viennent aggraver une situation humanitaire déjà très critique : sur les 1,7 millions d’habitants de la Bande de Gaza, 85 % vivent grâce à l’assistance humanitaire et 57 % sont dans une situation d’insécurité alimentaire.

Aide humanitaire d’urgence déployée par la France à Gaza

Le président de la République a reçu le 24 juillet les organisations non gouvernementales françaises actives à Gaza, en présence du ministre des Affaires étrangères et du Développement international. Il a annoncé que la France allait débloquer une aide de 11 millions d’euros pour faire face à l’urgence. Il a par ailleurs demandé à Laurent Fabius de mettre en place un fonds dédié afin de mutualiser les moyens des collectivités territoriales et de l’Etat autour de projets significatifs de soutien aux populations.

Le MAEDI envisage de déployer son aide humanitaire d’urgence à travers les Nations unies et les ONG présentes sur place.

Mutualiser les moyens pour accroître l’efficacité et la cohérence de notre aide

Le Fonds d’action extérieure des collectivités territoriales (FACECO) est un fonds de concours géré par le Centre de crise du MAEDI qui a pour objectif de permettre une réponse d’urgence efficace et pertinente, d’optimiser les ressources financières et de garantir la traçabilité des fonds versés (voir le mode d’emploi ci-dessous). Il a été récemment utilisé pour regrouper les dons des collectivités en faveur des Philippines (typhon Haiyan, novembre 2013).

Le recours au FACECO par les collectivités territoriales permet de mutualiser les moyens autour de projets significatifs, à forte visibilité, sélectionnés sur la base des évaluations des besoins réalisés par les Nations unies et l’Union européenne, suivis sur place par le Consulat général de France à Jérusalem.

A ce stade, les secteurs prioritaires de notre aide humanitaire concernent l’aide médicale d’urgence, la distribution d’eau potable, la fourniture et réparation d’abris, la distribution de biens de première nécessité.

L’envoi d’aide humanitaire s’accompagne de la mobilisation de nos moyens diplomatiques afin de faciliter le passage du fret humanitaire et de garantir sa sécurité et sa bonne distribution.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (205.5 ko).


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014