Accès rapide :

Démission du Premier ministre palestinien, Salam Fayyad (Q&R- Extrait du point de presse - 15 avril 2013)

Q - Quelles vont être les conséquences, selon vous, de la démission du Premier ministre palestinien Salam Fayyad ?


R - À l’heure où redoublent les efforts internationaux pour relancer le processus de paix, la France souhaite que les Palestiniens trouvent les moyens de surmonter leurs différends internes et privilégient le chemin de la stabilité et de l’unité.

Nous souhaitons également rendre hommage à la contribution de M. Salam Fayyad à la construction des institutions du futur État palestinien. C’est cette action – à laquelle la France est fière d’avoir contribué en organisant en 2007 la conférence internationale des donateurs pour l’Etat palestinien – qui a permis aux institutions financières internationales de constater que l’Autorité palestinienne avait franchi le cap pour établir un État fonctionnel et bien géré.

Nous saluons également le bilan de M. Salam Fayyad en matière de gestion des finances publiques.

Alors que la crise financière de l’Autorité palestinienne se poursuit, la France rappelle son attachement à la poursuite des pratiques de bonne gestion, qui ont conforté la crédibilité de l’Autorité palestinienne et lui ont valu la confiance de la communauté internationale. Dans ce contexte, il est également urgent que soient prises des mesures en faveur du développement économique palestinien, qui peuvent contribuer à restaurer la confiance entre les parties.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014