Palestine - Q&R - Extrait du point de presse du 20 juillet 2016

Q - En Palestine, le Hamas a fait savoir qu’il entendait, cette fois, participer aux élections locales prévues en octobre prochain. Paris est-il favorable à ce que le Hamas participe à ce scrutin ou le considérez vous toujours comme une organisation "terroriste" ? Et comment réagissez-vous aux informations qui circulent sur des manœuvres (du côté des Emirats arabes unis notamment) visant à "évincer" Mahmoud Abbas au profit par exemple de Mohamed Dahlan ?

R - La France soutient l’organisation d’élections locales simultanément en Cisjordanie et à Gaza, ce qui représente une perspective encourageante pour la démocratie palestinienne. Le scrutin doit se dérouler dans des conditions libres et impartiales. Le Hamas est inscrit sur la liste des organisations reconnues comme terroristes par l’Union européenne.

Comme l’a dit Jean-Marc Ayrault le 3 juin "Il faut que le Hamas fasse le premier pas et accepte le cadre fixé par la communauté internationale, c’est-à-dire la reconnaissance de l’État d’Israël et des accords passés, et la renonciation à la violence."

S’agissant de votre deuxième question, il ne nous appartient pas de commenter des rumeurs. La France soutient les autorités palestiniennes légitimes, au sein desquelles toute évolution devra passer par le fonctionnement démocratique des institutions.

PLAN DU SITE