Situation à Jérusalem (24 juillet 2017)

La France déplore les violences récentes à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens qui ont entraîné la mort de dix personnes dans des attentats et des affrontements. Elle exprime sa grande préoccupation et sa détermination à aider, avec ses partenaires, à l’apaisement.

C’est dans cet esprit que M. Jean-Yves Le Drian s’est entretenu le 23 juillet avec son homologue jordanien, M. Ayman Safadi. Les consultations se poursuivront notamment ce soir au conseil de sécurité des Nations unies lors d’une réunion d’urgence.

La France réaffirme la nécessité de s’abstenir de tout acte ou déclaration pouvant aggraver le conflit et appelle toutes les parties à la retenue et à œuvrer concrètement à un retour au calme.

Elle rappelle que toute remise en cause du statu quo est porteuse de grand risque de déstabilisation et souhaite qu’une solution concertée, permettant d’assurer la sécurité, soit trouvée sans que le libre accès aux lieux saints ne soit affecté.

Q - Pensez-vous que le statu quo sur l’Esplanade des Mosquées est menacé ? Qu’attendez-vous de la réunion du Conseil de sécurité ce soir ?

R - Je vous renvoie à ma déclaration de ce jour sur le sujet.

PLAN DU SITE