Israël/Territoires palestiniens - Q&R - Extrait du point de presse (1er février 2017)

Q - Israël annonce encore 3,000 constructions de logements dans les colonies illégales de Cisjordanie occupée, la troisième annonce de ce genre en une semaine. Quel avenir pour les efforts français, voire internationaux après Jan 15, de relancer un processus de négociation équilibrée dans un pareil contexte ? Doit-on subir de façon permanente la politique illégale israélienne de colonisation ou y a-t-il une réponse appropriée du coté de la France, de l’Europe ou de la communauté internationale ?

R - Les autorités israéliennes ont annoncé hier l’approbation de 3 000 logements supplémentaires dans des colonies israélienne de Cisjordanie. En une semaine, ce sont l’équivalent de 6 000 logements qui ont été annoncés, soit le double du nombre des projets approuvés sur l’ensemble de l’année 2016.

La France condamne fermement cette décision. Elle rappelle, à nouveau, que la colonisation est contraire au droit international, notamment à la résolution 2334 du conseil de sécurité des Nations unies, et qu’elle compromet sérieusement les perspectives d’une paix juste et durable.

Le 15 janvier dernier à Paris, 75 pays et organisations internationales ont rappelé que la solution des deux États restait la seule à même d’apporter une paix juste et durable au Proche-Orient. Ils ont aussi appelé les parties à démontrer concrètement un attachement sincère à cette solution et à s’abstenir de toute action unilatérale.

PLAN DU SITE