Accès rapide :

La France et l’Irlande

Brève

Irlande - Déplacement de Harlem Désir à Cork (19-20 février 2015)

Harlem Désir, secrétaire d’État aux affaires européennes, s’est rendu à Cork les 19 et 20 février afin d’y rencontrer Dara Murphy, son homologue irlandais. Ils ont abordé les principaux sujets européens et les perspectives de renforcement de notre coopération bilatérale, notamment en matière d’énergie et de formation professionnelle.

» Lire la suite ...

Relations politiques

Relation bilatérale

Les relations politiques avec l’Irlande sont bonnes et la capacité d’initiative de la France jouit d’un fort retentissement, auquel les Irlandais s’associent le plus souvent. Le partenariat entre la France et l’Irlande est remarquable à plus d’un égard sur les affaires européennes. Les vues françaises et irlandaises s’accordent sur nombre de sujets internationaux et européens.

Visites

La visite privée du Général de Gaulle en juin 1969, occasion de rappeler les racines irlandaises de sa famille maternelle (clan Mac Cartan) a fortement marqué les souvenirs.

La première visite d’Etat d’un Président de la République française a été celle de François Mitterrand en 1988, marquée par une intervention forte devant le Parlement Irlandais en faveur du projet européen notamment.

Les visites présidentielles françaises se sont sinon déroulées depuis dans un cadre européen, avant la prise d’une Présidence tournante ou au cours de cette présidence. Cela a été le cas en 1984 de François Mitterrand, en 2000 de Jacques Chirac et en 2008 de Nicolas Sarkozy, après le rejet par référendum du Traité de Lisbonne.

Depuis 2012 le rythme et le niveau des visites bilatérales s’est substantiellement accentué, dans la perspective de la présidence irlandaise de l’Union Européenne (2013) et ont continué à haut niveau depuis :

Février 2012 : le Président de l’AN et le Président du Sénat recoivent le Président du Dáil le Ceann Comhairle Sean Barrett avec une délégation de parlementaires irlandais

9 octobre 2012 : M. Fabius, ministre des Affaires étrangères reçoit son homologue Eamon Gilmore à Paris

22 octobre 2012 : rencontre à Paris entre e Président de la République et le Premier Ministre Enda Kenny

26-27 novembre 2012 : visite en Irlande du ministre français délégué chargé des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve

18 janvier 2013 : visite à Dublin de M. Pierre MOSCOVICI Ministre de l’Economie et des Finances

18-20 février 2013 : visite officielle du président irlandais Michael D. Higgins à Paris. Entretiens avec le Président de la République.

21-22 février 2013 : visite en Irlande de la Sénatrice Françoise LABORDE Présidente du groupe interparlementaire France-Irlande du Sénat

13-14 mars puis le 10 juin 2013 : déplacements à Dublin de M. Stéphane LE FOLL Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt pour des entretiens avec son homologue Simon Coveney

29-30 mai 2013 : visite en Irlande de Mme Danielle AUROI Présidente de la Commission des Affaires Européennes à l’AN avec le Député Michel Piron. Rencontre avec la commission mixte des affaires européennes du Parlement irlandais

24 juin 2013 : M. Repentin, ministre des affaires européennes reçoit son homologue, Lucinda Creighton.

3 et 4 octobre 2013 : Visite à Dublin de Mme Hélène Conway, ministre déléguée en charge des Français de l’étranger

7 octobre 2013 : M. Repentin reçoit Paschal Donohoe, qui a succédé à Lucinda Creighton.

3 mars 2014 : M. Repentin est reçu reçu à Dublin par son homologue Paschal Donohoe.

13-15 mars 2014 : visite d’Eamon Gilmore, vice Premier ministre et ministre des affaires Etrangères à Paris. Réception par le Président de la République, le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères.

1-3 août 2014 : le président d’Irlande Michael D. Higgins a participé au Festival interceltique à Lorient

8-11 mai 2014 : Visite à Dublin de Mme Marylise Lebranchu de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat

27 novembre 2014 : visite à Dublin de Matthias Fekl, ministre du commerce extérieur, entretiens avec le Premier ministre Enda Kenny et le ministre des Transports Pascal Donohoe.

27 novembre 2014 : visite à Dublin de Michel Sapin, Ministre des Finances, entretien avec son homologue Michael Noonan.

19-20 février 2015 : visite à Cork d’Harlem Désir, ministre des affaires européennes, entretien avec son homologue Dara Murphy

17 mars 2015 : visite à Paris de Richard Bruton, ministre de l’emploi, des entreprises et de l’innovation, à l’occasion de la Saint-Patrick, entretien avec son homologue Emmanuel Macron.

24-25 avril 2015 : visite à Dublin du Premier ministre, Manuel Valls, accompagné d’Harlem Désir, secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes, et d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du Numérique. Entretiens avec Enda Kenny et Joan Burton, vice Première ministre.

21 juillet 2015 : visite à Paris du Président d’Irlande Michael D. Higgins, entretien avec le Président de la République.

9 septembre 2015 : visite à Paris du Premier ministre, Enda Kenny, entretien avec le président de la République.

3 et 4 novembre 2015 : visite à Dublin d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du Numérique à l’occasion du « Web Summit ».

8 et 9 novembre 2015 : Visite à Dublin de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat en charge des Anciens Combattants et de la Mémoire. Entretien avec Heather Humphreys, ministre de la Culture, du Patrimoine et des Affaires gaéliques.

17 novembre 2015 : visite à Paris d’Alex White, ministre des communications et de l’énergie, entretien avec Ségolène Royal.

17 mars 2016 : visite à Paris de Richard Bruton, ministre de l’emploi, des entreprises et de l’innovation, à l’occasion de la Saint-Patrick. Entretiens avec Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics et Emmanuel Macron, de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

7 juillet 2016 : visite à Paris de Dara Murphy, secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes, de la Protection des données et du Marché unique du numérique. Entretiens avec Harlem Désir et Axelle Lemaire.

21 juillet 2016 : visite à Dublin du Président de la République, entretiens avec le Président et le Premier ministre irlandais.

Relations économiques

Les échanges bilatéraux entre nos deux pays représentent un montant de de 8,9 Mds€. En 2015, les exportations françaises vers l’Irlande ont augmenté de 13 %. La France est le 3ème fournisseur de l’Irlande avec 10,2 % de part de marché, derrière le Royaume-Uni (31,8 %) et les Etats-Unis (15 %). Deux postes représentent à eux seuls plus du tiers de nos exportations : la chimie (633 M€, +14%) et les produits pharmaceutiques (325 M€, +6%).

Les importations depuis l’Irlande ont pour leur part progressé de 4,6 % en 2015. Avec 4,2% de part de marché, la France est le 7ème client de l’Irlande, après les Etats-Unis (23,8% de part de marché), le Royaume-Uni (13,7 %), la Belgique, (13,1%), l’Allemagne (6,5%), la Suisse (5,5%) et les Pays-Bas (4,4 %). Les produits pharmaceutiques constituent le principal poste d’importation (2,4 Mds€, 39% de nos importations). Les produits chimiques, deuxième poste d’importations (16,2% de nos achats) sont stables à 1 Md€.

Selon les statistiques françaises, la France afficherait donc un solde déficitaire de 3,7 Mds € en 2015 vis-à-vis de l’Irlande. Mais les statistiques irlandaises concluent à l’inverse à un excédent français de 2,3 Mds €, principalement en raison d’une différence de comptabilisation des achats d’aéronefs par les compagnies de leasing aéronautique (la moitié de la flotte mondiale est enregistrée en Irlande).
Plusieurs projets d’investissements se sont concrétisés en France, 9ème destination des investissements irlandais en Europe. Les investisseurs irlandais détiennent en France un stock d’actifs de près de 5 Mds€ selon la Banque de France, via 200 entreprises employant 18 000 salariés. Les IDE détenus par l’Irlande se concentrent dans les activités immobilières (56%), les activités financières et d’assurance (24%) et l’industrie manufacturière et autres (20%).

Le groupe cimentier CRH est en passe de devenir le premier employeur irlandais en France, avec l’acquisition des actifs d’Holcim et de Lafarge pour un montant de 6,5 Mds€, dont 1,6 Mds en France. CRH devrait augmenter ses effectifs en France de 2 200 à 4 700 salariés. Les groupes Smurfit-Kappa (emballage), Glen Dimplex (2ème fabricant mondial d’appareils domestiques de chauffage électrique, Kingspan (isolation), DCC (distribution énergétique, rachat de Butagaz pour 600 millions d’euros en 2015) Kerry (agro-alimentaire) figurent parmi les investisseurs irlandais majeurs.

Le stock des investissements français en Irlande est évalué à 17,5 Mds € pour un flux de 0,6 Md€ en 2014. On dénombre environ 350 entreprises françaises en Irlande, employant 20 000 salariés. La France est le 5ème investisseur après le Luxembourg, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les centres offshores. Les IDE français se concentrent dans les activités d’assurance (39%), l’industrie agroalimentaire (29%) et les TIC (15%).

A ce titre, la présence française se maintient. Plusieurs établissements sont implantés dans le centre de services financiers internationaux de Dublin : BNP Paribas, Société Générale, Caceis (filiale du Crédit Agricole), ainsi qu’Airbus Financial Services. Dublin étant devenue une place de référence pour les compagnies d’assurance, les grands acteurs français sont également présents : AXA, CACI (Crédit Agricole), Coface, Euler Hermes et SCOR. Le secteur agroalimentaire est représenté par Danone et Pernod Ricard (qui a fait l’acquisition en 1988 d’Irish Distillers). Dans le secteur des transports, Alstom est présente grâce à la fourniture du tramway de Dublin (Luas).

Coopération culturelle, scientifique et technique

Nos relations culturelles sont fondées sur un accord cadre du 4 novembre 1967. La coopération franco-irlandaise est axée sur la coopération scientifique et linguistique. La francophonie irlandaise est remarquable. La première chaire d’enseignement de français au monde a été créée en 1776 à Trinity College. Grâce aux « collèges irlandais » en France, qui formaient les jeunes catholiques interdits de formation en Irlande ; la constitution du système scolaire irlandais, majoritairement catholique a bénéficié d’une forte influence de la langue française. Ce sont encore aujourd’hui 60% des jeunes Irlandais qui choisissent le français comme première langue étrangère dans le secondaire. 3000 professeurs de français de nationalité irlandaise et plus de 600 écoles créent un réseau unique.

L’Alliance française de Dublin est ainsi la troisième Alliance française d’Europe en nombre d’étudiants après celles de Paris et Bruxelles. 4 autres Alliances françaises sont par ailleurs présentes dans le pays. La France appuie la francophonie irlandaise grâce, notamment, à la mise en place d’un programme de formation continue en Irlande des professeurs de Français.

Le Collège des Irlandais de Paris, institution remontant au XVIème siècle, est un centre moderne réservé aux étudiants irlandais à Paris mais aussi le plus grand centre culturel irlandais en Europe. Il a été entièrement rénové en 2000 (10 M€ de travaux) afin de promouvoir la culture irlandaise à la fois en France, mais aussi en Europe, Paris ayant été jugée comme la ville la plus appropriée sur le continent./.

Le Lycée français d’Irlande (Dublin, 500 élèves) propose, depuis 2005, un véritable cursus bilingue aux collégiens en partenariat avec le lycée germano-irlandais St Kilian’s. En janvier 2008, un accord a été signé entre le LFI et St Kilian’s afin d’officialiser l’existence de « l’Eurocampus » franco-germano-irlandais, seul EuroCampus véritablement intégré du réseau AEFE.Dans un nouveau bâtiment, qui accueille les élèves depuis octobre 2008, les élèves de ces deux établissements suivent un cursus bilingue et peuvent passer en fin de troisième le brevet français et le « Junior certificate irlandais » franco-germano-irlandais.

La coopération universitaire connaît un développement rapide. On dénombre actuellement plus de 400 accords franco-irlandais, la plupart se rapportant à la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs (programme Erasmus+).

Des formations communes aboutissant à des doubles diplômes ou diplômes conjoints ont été développées avec toutes les universités et écoles de commerce irlandaises, notamment à University College of Dublin (licence et master en droit) ou au Dublin Institute of Technology (gestion et commerce). On en dénombre plus de 30 à ce jour. On constate que, globalement, l’attractivité des grandes écoles et universités françaises est excellente : la France se place au 1er rang comme pays d’accueil des étudiants irlandais dans le cadre du programme Erasmus. De son côté, l’Irlande est la 4ème destination dans l’UE des étudiants français du même programme, la première au regard de sa taille. Au-delà du rang, les Irlandais choisissent la France comme destination dans une proportion deux fois supérieure à celle de la moyenne européenne et les Français choisissent l’Irlande dans une proportion également deux fois supérieure à la moyenne européenne, ce qui démontre un certaine francophilie des irlandais et irlandophilie des français.

La coopération scientifique s’appuie sur le PHC Ulysse et une série d’accords de haut niveau entre institutions qui est l’un des plus attractifs d’Europe (plus de 60 demandes par an) avec des projets de grande qualité (70% des propositions sont classées A ou A+).

Notre coopération s’est fortement développée dans les secteurs définis conjointement comme prioritaires (=énergie, agronomie, santé, numérique, sciences maritimes). Dans chacun de ces secteurs, les équipes de recherche françaises et irlandaises coopèrent pour des thèses en cotutelles, des post-docs, des échanges de personnels, des projets européens ou le développement de start up.

Les organismes de recherche français et irlandais ont signé récemment des accords de coopération (INRA avec Teagasc en 2015, RCSI avec université de Montpellier en 2016, INSERM avec NUI Galway en 2015, etc.) ou sont sur le point de le faire (IFREMER et Marine Institute en 2016). Des projets de LIA (Laboratoire International Associé) sont également en cours (CNRS et INSERM). Les années 2000 ont aussi permis l’installation en Irlande d’une communauté importante de jeunes diplômés français (environ 3000 personnes), qui participent au développement économique de l’Irlande (entreprises du numérique comme Intel, IBM, Mircrosoft, Google, Facebook… ou de la santé comme Pfizer, GSK…).

Aujourd’hui les partenariats franco-irlandais sont notamment des accélérateurs de succès remarquables pour le dépôt et le succès de candidatures conjointes aux financements européens HORIZON 2020. 40% des projets irlandais retenus dans le cadre européen comprennent au moins un partenaire français tandis que 12% des projets français comprennent au moins un partenaire irlandais. L’Irlande bénéficie d’un taux de retour de 158% sur le programme Horizon2020 et les participations franco-irlandaises de 2014 et 2015 y représentent 260 M€ de subventions.

Plusieurs réseaux ont été créés dans le secteur universitaire afin d’accompagner les actions de coopération :

  • Réseau des chercheurs français présents en Irlande (200 personnes, aussi bien dans les universités que dans les entreprises)
  • Réseau des alumni
  • Réseau des écoles hôtelières françaises et irlandaises pour soutenir la mobilité des étudiants et apprentis dans le secteur "tourisme – hôtellerie – restauration"
    - Réseaux thématiques : experts irlandais sur le climat, chercheurs français et irlandais travaillant sur les énergies marines, société d’histoire franco-irlandaise
    - Réseaux universitaires spécialisés sur les études franco-irlandaises : Association des Etudes Françaises et Francophones (ADEFFI), Association for Franco-Irish Studies (AFIS).

Mise à jour : 17.10.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016