Accès rapide :

Iran - Nucléaire (Q&R- Extrait du point de presse du 26 avril 2013)

Q- Avez-vous une réaction aux déclarations iraniennes selon lesquelles Téhéran est prêt à reprendre les pourparlers avec les puissances occidentales et attend une réponse de l’UE sur le calendrier et les détails de ces discussions ?


R - La France reste déterminée, avec ses partenaires du groupe E3+3, à trouver une solution diplomatique de long terme permettant la pleine mise en œuvre par l’Iran des résolutions du Conseil de sécurité et du Conseil des gouverneurs.

Malheureusement, lors de notre dernière réunion avec l’Iran à Almaty les 5 et 6, il ne s’est pas montré prêt à faire les gestes concrets minimaux qui auraient permis de commencer à instaurer plus de confiance entre les deux parties.

Contrairement à ce qu’il affirme, M. Jalili n’a pas répondu clairement et complètement à nos propositions. Nous attendons donc de M. Jalili qu’il donne un signal clair à Mme Ashton, au-delà des déclarations maintes fois entendues sur la disposition à dialoguer. Nous saluons à cet égard les efforts constants de la Haute représentante dans le cadre de notre dialogue avec l’Iran.

Le plus important, c’est que l’Iran fasse enfin le choix de la coopération concrète avec la communauté internationale. A défaut, nous devrons de nouveau renforcer la pression sur lui.

Q- Quelle est votre réaction aux déclarations d’Ali Bagheri, l’adjoint de Saeed Jalili, sur les besoins de l’Iran en uranium enrichi à 20% pour la fabrication de combustible ?

R- Les dispositions des résolutions du Conseil de sécurité et du Conseil des gouverneurs de l’AIEA exigent de l’Iran la suspension de toutes ses activités d’enrichissement de l’uranium, y compris de celles qui concernent l’enrichissement à 20%.

La communauté internationale a fait dans le passé et à plusieurs reprises à l’Iran des propositions pour lui fournir du combustible destiné au réacteur de recherche de Téhéran fabriqué à partir d’uranium enrichi à 20%. L’Iran n’a pas souhaité répondre positivement à ces différentes propositions.

Nous lui demandons donc de se mettre en conformité avec ses obligations internationales.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014