Iran - Q&R - Extrait du point de presse du 7 juin 2017

Q - Dans une interview au Figaro ce matin, Ali Shamkani, le secrétaire du Conseil suprême national de sécurité, souhaite renforcer ses relations sécuritaires ainsi que l’échange de renseignements avec la France. Est-ce que ceci est envisageable ?

R - Comme l’a indiqué le président de la République au lendemain de la réélection du président Hassan Rohani, la France est "attachée au développement du dialogue politique avec l’Iran" et "réaffirme la nécessité d’un règlement par la voie diplomatique des conflits qui endeuillent le Moyen-Orient et appelle l’Iran à s’inscrire dans cette démarche".

Q - Avez-vous une réaction aux attaques à Téhéran qui viennent d’être revendiquées par l’Etat islamique ?

R - Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces attaques qui ont pris pour cible le Parlement iranien et le mausolée de l’imam Khomeini à Téhéran.

Nous présentons toutes nos condoléances aux familles des victimes.

Nous suivons attentivement l’évolution de la situation, en lien avec notre ambassade sur place.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE