Iran - Q&R - Extrait du point de presse du 16 août 2017

Q - Pensez vous que l’ Iran prend le monde en otage avec l’accord nucléaire ?

R - L’accord de Vienne a été conclu entre les E3/UE+3 et l’Iran le 14 juillet 2015. Il est en œuvre depuis le 16 janvier 2016. Il s’agit d’un accord passé au nom de l’ensemble de la communauté internationale, qui n’a de sens que si toutes les parties mettent rigoureusement en œuvre ses dispositions.

Depuis janvier 2016, la mise en œuvre a été globalement satisfaisante mais a pu donner lieu à quelques difficultés, dont certaines apparaissent dans les rapports de l’Agence internationale pour l’énergie atomique, comme les dépassements de la limitation des stocks d’eau lourde iranienne. Ces problèmes de mise en œuvre ont toujours été résolus par la discussion, dans le cadre des réunions de la Commission conjointe, qui rassemblent l’ensemble des parties à l’accord sur une base trimestrielle.

Cela implique néanmoins le maintien de la plus grande vigilance, qui a été la ligne constante de la France depuis janvier 2016. Nous comptons sur une attitude responsable de Téhéran et, par conséquent, sur la stricte mise en œuvre de sa part de l’accord conclu avec le groupe E3/UE+3.

Le président de la République a réaffirmé cette ligne en rappelant l’importance de l’accord de Vienne, que la France ne souhaite ni rouvrir, ni renégocier, mais mettre en œuvre de manière stricte et rigoureuse, en particulier sur son volet nucléaire. La France y a été très attentive depuis 18 mois, et continuera de l’être pendant toute sa durée.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE