Accès rapide :

Iran

Brève

Iran - Nucléaire (1er février 2014)

Pour la France, la priorité demeure que l’Iran prenne toutes les mesures nécessaires pour renoncer de façon définitive et claire à toute perspective de se doter de l’arme nucléaire.

Introduction

Image pop - iran-3.gif

Après un dialogue politique restreint, suite à la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009, les entretiens de haut niveau ont repris, à la demande des nouvelles autorités iraniennes, issues de l’élection présidentielle de juin 2013.

Le Président de la République puis le ministre des Affaires étrangères se sont respectivement entretenus avec leurs homologues iraniens, MM. Rohani et Zarif, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, les 24 et 25 septembre 2013. M. Fabius a reçu son homologue iranien lors de la visite de ce dernier à Paris, dans le cadre de sa participation à la 37ème conférence générale de l’UNESCO, le 5 novembre.

L’accord intérimaire de Genève signé entre les E3+3 et l’Iran à Genève le 24 novembre constitue un premier pas vers le rétablissement d’une relation de confiance avec Téhéran. L’Iran peut contribuer à la paix et à la stabilité dans la région du Moyen-Orient et retrouver dans cette perspective une place constructive au sein de la communauté internationale. La France encourage pour cela l’Iran à adopter un comportement responsable, à la hauteur des enjeux régionaux et internationaux.

Les relations diplomatiques avec l’Iran ont connu une continuité, y compris au plus fort des tensions politiques. Le bon fonctionnement de nos emprises diplomatiques, afin que le lien direct entre Téhéran et Paris soit maintenu, a toujours constitué une priorité.

Le site de l’ambassade de France en Iran permet de compléter utilement les informations contenues dans cette fiche.


Mise à jour : 09.04.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014