Libération de Mossoul

À la Une

Les opérations militaires pour la libération de Mossoul ont été engagées par les forces irakiennes en octobre 2016, avec l’appui de la coalition à laquelle la France prend toute sa part. En janvier 2017, ces opérations ont permis la reconquête des quartiers est de la ville.

Quels sont les objectifs de cette libération ? Comment la France y prend-elle part ?

Ce dossier détaille les différents aspects de cette bataille décisive.

Pourquoi la bataille de Mossoul est-elle décisive ?

Elle est décisive sur le plan militaire, car elle frappe Daech en son cœur, là où il a cru pouvoir constituer le cœur de son sanctuaire en Irak. La bataille doit permettre l’élimination de la menace que représente Daech pour tous nos pays, pour l’Irak d’abord, pour les pays de la région, mais aussi pour nous, Français et Européens.

La bataille de Mossoul est décisive sur le plan idéologique et symbolique, en frappant l’organisation là où elle a auto-proclamé, il y a plus de deux ans, l’instauration d’un califat de la terreur.

Cette bataille, enfin, est décisive pour l’Irak. Car l’enjeu de la bataille de Mossoul, c’est de redonner l’espoir aux populations irakiennes de pouvoir regagner leurs foyers, pour ceux qui ont été obligés de se déplacer, et d’y vivre en paix et en sécurité. C’est, en préparant dès à présent les conditions de leur retour, en travaillant à prévenir toute résurgence de l’extrémisme et du terrorisme, que nous réussirons pleinement la bataille de Mossoul.

Notre dossier d’éclairage sur la libération de Mossoul


FOCUS : LES PRIORITÉS DU SOUTIEN COLLECTIF DE LA FRANCE AU GOUVERNEMENT IRAKIEN
  • La protection des populations civiles, aujourd’hui piégées par Daech à Mossoul et dans les villages avoisinants. Les forces qui interviennent dans les opérations de libération de Mossoul doivent agir avec l’accord exprès des autorités irakiennes, dans le plein respect des droits de l’Homme et du droit humanitaire international.
  • La fourniture de toute l’aide et assistance humanitaires nécessaires aux habitants de la plaine de Ninive qui risquent de fuir massivement les opérations de Mossoul.
  • L’élaboration d’un plan de stabilisation efficace par les autorités irakiennes, le gouvernement régional kurde, et l’ensemble des parties prenantes locales ; la définition dès à présent d’une feuille de route pour la gouvernance de la ville et de sa région qui réponde aux aspirations de la population locale, dans le respect de l’unité de l’Irak, mais aussi de sa diversité.)

Mise à jour : février 2017

Sur le même sujet

Informations complémentaires

PLAN DU SITE