Présentation des Iles Salomon

Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : Iles Salomon
Nature du régime : monarchie constitutionnelle
Chef de l’Etat : M. Frank KABUI, Gouverneur général, représentant de la reine Elizabeth II, reine des Îles Salomon. (depuis le 7 juillet 2009).
Chef du Gouvernement : M. Manasseh Sogavare (depuis 2014)

Données géographiques

Superficie : 28 400 km2
Capitale : Honiara (84.520 habitants)
Langues officielles : pidgin mélanésien, anglais
Langues courantes : 120 langues vernaculaires (langues mélanésiennes)
Monnaie : dollar salomonais (1 dollar salomonais = 0,11 euro)
Fête nationale : 7 juillet (anniversaire de l’indépendance de 1978)

Données démographiques

Population : 584.000 habitants (2015 – Banque Mondiale)
Densité : 21,8 habitants/km² (2015)
Croissance démographique : 2,19 % (2015)
Espérance de vie : 67,9 ans (2014 – Banque Mondiale)
Taux d’alphabétisation : 76,6 %
Religions : Christianisme pour 92% de la population, dont anglicans (45%), catholiques (18%), méthodistes (12 %), baptistes (9 %). Importante communauté Baha’i et quelques centaines de musulmans.
Indice de développement humain (2014) : 0,51 (155ème)

Données économiques

PIB : 1,129 Mds USD (2015 – Banque Mondiale)
PIB par habitant : 2096 USD (2015 Banque Mondiale)
Taux de croissance : 2,9% (2015 – Banque asiatique de Développement)
Taux d’inflation : 1% (2015 – Banque Mondiale)
Principaux clients (2015) : Chine (58%), Royaume-Uni (7,4%), Inde (7,2%), Italie (6,9%) (2015 ITC)
Principaux fournisseurs (2015) : Australie (28,9%), Singapour (17,1%), Malaisie (10,7%), Chine (10,5%) (2015 – ITC)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

  • agriculture : 42 %
  • industrie et mines : 11 %
  • services : 47 %

Exportations de la France vers les Iles Salomon : 565.000 USD (ITC 2015)
Importations françaises depuis les Iles Salomon : 249.000 USD (ITC 2015)
Voir aussi : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/iles-salomon

Composition du gouvernement

Premier ministre : M. Manasseh D. Sogavare

Les ministres

Ministère de l’agriculture et du cheptel : M. Duddley Kopu
Ministère du commerce, de l’industrie, du travail et de l’immigration : M. Elijah Doro Muala
Ministère des communications et de l’aviation : M. Peter Shanel Agovaka
Ministère de la culture et du tourisme : M. Bartholomew Parapolo
Ministère de l’éducation et du développement des ressources humaines : M. John Moffat Fugui
Ministère de l’environnement, de la conservation et de la météorologie : M. Samuel Manetoali
Ministère de la pêche et des ressources marines : M. John Maneniaru
Ministère des affaires étrangères et du commerce extérieur : M. Milner Tozaka
Ministère des forêts : M. Christopher Laore
Ministère de la santé et des services médicaux : M. Tautai Angikimua Kaitu’u
Ministère de l’intérieur et vice-premier ministre : M. Manasseh Maelanga
Ministère du développement des infrastructures : M. Jimmy Lusibaea
Ministère de la justice et des affaires légales : M. William Bradford Marau
Ministère des affaires foncières, du logement et du cadastre : M. Moses Garu
Ministère des mines, de l’énergie et de l’électrification rurale : M. David Day Pacha
Ministre de l’unité nationale, de la réconciliation et de la paix : M. Samson Maneka
Ministère des gouvernements provinciaux et du renforcement institutionnel : M. David Tome
Ministère des services publics : M. John Dean Kuku
Ministère du développement rural et des affaires indigènes : M. Jimson Fiau Tanangada
Ministère des femmes, de la jeunesse et de la famille : Mme Freda A.B. Tuki Soriacomua
Ministère des finances et du trésor : M. Snyder Rini
Ministère du plan et de la coordination de l’aide : M. Danny Philip
Ministère de la police, de la sécurité et des services correctionnels : M. Chris Laore

Présence française

L’ambassade de France en Papouasie-Nouvelle-Guinée est compétente pour les Iles Salomon :
https://pg.ambafrance.org/

Éléments d’actualité

Politique intérieure

État membre du Commonwealth, les Îles Salomon sont une monarchie constitutionnelle. La Reine Elizabeth II est représentée par un Gouverneur Général, qu’elle nomme sur recommandation du Parlement salomonais. Sir Frank Kabui, nommé à ce poste le 7 juillet 2009, a été reconduit dans ses fonctions en 2014.

Les Îles Salomon disposent d’un Parlement monocaméral de 50 représentants, élus pour quatre ans. Le Premier ministre est élu à la majorité simple par les membres du Parlement. Le système politique des Îles Salomon se caractérise par la multiplicité des partis politiques, souvent amenés à bâtir de larges coalitions pour former un gouvernement. Chacune des neuf provinces dispose également d’une assemblée, dirigée par un Premier ministre. Honiara, la capitale, est régie séparément au niveau local par le conseil municipal de Honiara.

Les Iles Salomon connaissent depuis 2007 une relative stabilité politique, qui a succédé à une période de vives tensions ethniques de 1999 à 2003 liées aux rivalités de propriété foncière qui ont opposé les habitants de l’île de Guadalcanal à des populations originaires d’autres régions (notamment de la province voisine de Malaita, qui s’étaient progressivement installées à Honiara), faisant une centaine de personnes et 20 000 déplacés. La mise en place d’une Mission d’assistance régionale aux Îles Salomon (Regional Assistance Mission to the Solomon Islands - RAMSI), décidée en 2003 par le Forum des Iles du Pacifique à la suite d’une demande d’aide du Premier ministre salomonais au gouvernement australien, a permis de mettre fin au conflit ouvert et posé les bases d’un processus de sortie de crise. Placée sous commandement australien et regroupant à l’origine plus de 400 militaires et policiers de 15 pays océaniens, la RAMSI est actuellement en phase de transition. Seule la composante policière (PPF, RAMSI’s Participating Police Force) est maintenue, en principe jusqu’en 2017. Le 8 mai dernier, a marqué le début officiel du réarmement de certaines unités de la Royal Solomon Islands Police Force (RSIPF), après 14 ans de désarmement de l’ensemble de la force.

Situation économique

http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/426937 (p.8 et suivantes).

Politique étrangère

La politique extérieure salomonaise s’articule essentiellement autour des relations avec les donateurs, notamment l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Les Iles Salomon sont un des pays les plus dépendants de l’aide dans le monde et l’Australie en est le plus important bailleur de fonds, fournissant près des trois quarts de l’aide : en 2016-17, le total de l’aide au développement sera d’environ 162 millions AUD, dont environ 92,7 millions AUD en financement bilatéral.
L’Australie fournit principalement un appui à travers la RAMSI, l’une des plus importantes et la plus chère des opérations menée par l’Australie dans la région des îles du Pacifique avec un total de 2,6 milliards AUD sur 10 ans.

Le Japon, qui a accueilli en janvier 2017 le ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur, M. Milner TOZAKA, à l’occasion de sa troisième rencontre ministérielle du Pacific leaders meeting (PALM-MIM), est également l’un des grands bailleurs de fonds, essentiellement pour la réhabilitation des infrastructures : il finance à compter de l’année 2017 l’autoroute Kukum, une des connexions routières principale du pays, après avoir modernisé le port d’Honiara pour un montant de 25 MUSD.

Les Îles Salomon sont l’un des plus importants alliés de Taïwan depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1983. Tout en réaffirmant ses relations avec Taipei, Honiara développe toutefois ses échanges avec Pékin et a par exemple annoncé mi-janvier 2017 avoir choisi l’entreprise chinoise Huawei pour la réalisation du câble sous-marin destiné à améliorer les télécommunications.

En Océanie, l’archipel est membre du Forum des Îles du Pacifique (FIP) et assure la présidence tournante du Forum de Développement des îles du Pacifique (FDIP) dont il a accueilli le dernier sommet les 12 et 13 juillet 2016. Il accueille également à Honiara le siège de l’Agence des Pêches du Forum (FFA).

Les Salomon entretiennent des relations étroites avec les trois autres pays mélanésiens et sont membre du « Groupe Fer de Lance mélanésien » (GFLM), dont le dernier sommet des chefs d’Etats et de gouvernements s’est tenu à Honiara le 14 juillet 2016. Les Salomon sont également membre de l’Alliance des Petits Etats Insulaires (AOSIS), sous-groupe de négociation du G77 au sein des Nations Unies, actif notamment sur les questions de changement climatique.

Le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Japon, République de Chine (Taiwan) et l’Union européenne disposent d’une ambassade à Honiara et les Etats-Unis d’une agence consulaire. Les agences des Nations unies (PNUD, l’OMS, UNICEF, HCR) ainsi que la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement y sont également représentées.

Les Iles Salomon ont des représentations diplomatiques en Australie, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, République de Chine (Taiwan), en Malaisie, en Indonésie, aux îles Fidji, à Cuba, auprès de l’Union européenne, des Nations Unies et depuis le mois d’avril 2017 au Royaume-Uni.

Mise à jour : 09.06.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE