Accès rapide :

Entretien de Laurent Fabius avec son homologue américain, John Kerry (22 octobre 2013)

  • Image Diaporama - Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo (...)

    Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo : MAE/C. Bailleul

  • Image Diaporama - Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo (...)

    Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo : MAE/C. Bailleul

  • Image Diaporama - Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo (...)

    Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo : MAE/C. Bailleul

  • Image Diaporama - Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo (...)

    Laurent Fabius et John Kerry (22.10.13) Photo : MAE/C. Bailleul

Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, s’est entretenu avec son homologue américain, John Kerry. Il lui a renouvelé notre demande d’explication sur les pratiques d’espionnage inacceptables entre partenaires et qui doivent cesser.

L’entretien a permis d’évoquer la situation en Syrie avant la réunion du « Core Group » des Amis de la Syrie, qui s’est tenue à Londres avec la participation des deux ministres. Celle-ci visait à discuter plus en détail des paramètres d’un processus de transition véritable pour la Syrie, dans lequel Bachar al-Assad ne peut jouer aucun rôle. La France soutient en effet l’organisation à bref délai de la conférence de Genève II, dont l’objectif est la mise en place d’un gouvernement de transition qui exercerait les pleins pouvoirs exécutifs, y compris ceux de la présidence. C’est dans cet esprit que nous espérons que les membres du « Core Group » réitèrent et renforcent leur soutien à la Coalition nationale syrienne.

« La réunion d’aujourd’hui était une réunion fructueuse des 11 pays qui constituent ce que l’on appelle le Core group des Amis de la Syrie. Nous avons apporté un double soutien fort à la fois à la coalition nationale syrienne, et au processus de Genève.

Ce matin tôt, à sept heures, j’ai vu à Paris le secrétaire d’État américain John Kerry. Ensuite, je suis venu ici : nous avons eu d’abord une réunion à onze sur le processus de Genève, et ensuite nous avons eu un déjeuner de travail avec la coalition nationale syrienne et son président M. Jarba. Nous avons publié un communiqué que William Hague rendra public, et qui est la position des 11 pays à propos de Genève et de la coalition nationale syrienne.

C’est la déclaration la plus ferme, la plus précise et la plus forte que nous avons faite sur ce sujet. Il y a en particulier quatre éléments qui doivent être soulignés : d’abord nous rappelons l’objectif de Genève 2, qui est de permettre une transition politique dans laquelle M Bachar Al-Assad n’a pas de rôle. Cette transition politique va se caractériser par la mise en place d’un gouvernement transitoire. Premier élément très fort, nous réaffirmons que c’est cela l’objectif de Genève 2 - conforme au texte que nous avons signé à Genève 1. »

- Retrouvez l’intégralité de la conférence de presse


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014