Présentation

Relations politiques

Les relations bilatérales entre la France et l’Estonie sont denses et le dialogue politique régulier. Depuis 2014, la France est membre du Centre d’excellence en cyberdéfense de Tallinn et deux personnels français y sont détachés. En 2016, un arrangement technique bilatéral a été signé dans le domaine de la cyberdéfense. En 2017, un sous-groupement tactique inter-armes français a été déployé en Estonie dans le cadre de l’eFP de l’OTAN.

Visites

Le président François Mitterrand a été, en mai 1992, le premier dirigeant occidental à se rendre en Estonie, après le rétablissement de nos relations diplomatiques. Le président Jacques Chirac y a effectué une visite officielle en 2001. Le président Toomas Hendrik Ilves a été reçu à l’Elysée par le président français en janvier 2013 et la présidente Kersti Kaljulaid en décembre 2016. Le Premier ministre Taavi Rõivas a été reçu par le président de la République en juillet 2014.

Le 16 novembre 2016, le ministre Jean-Marc Ayrault a reçu son homologue estonien, Jürgen Ligi, dans le cadre des célébrations du 25e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques de la France avec les États baltes organisées au Quai d’Orsay.

Relations économiques

La France est le 16e investisseur en Estonie (199,2 millions d’euros) mais, en réintégrant comme français les investissements effectués via des pays tiers (scandinaves notamment), le stock d’IDE français se situe à environ 250 millions d’euros. Une quarantaine d’entreprises françaises sont implantées en Estonie : Alstom et Saint-Gobain, en particulier, mais aussi JC Decaux (gestion du mobilier urbain de Tallinn), DPD (logistique et transports), Eolane (électronique professionnelle), Lemoine (usine de disques à démaquiller) ou le fonds d’investissements Olympia Capital (immobilier).

Le volume d’échanges atteint 554 millions d’euros en 2016, pour un solde commercial légèrement déficitaire pour la deuxième année consécutive (8,6 millions d’euros).

Coopération culturelle, scientifique et technique

L’Estonie a intégré l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en qualité d’observateur en 2010. Le français est la deuxième langue apprise dans la fonction publique, grâce à un programme d’enseignement qui prévoit la formation de 400 fonctionnaires par an (plus de 4 000 fonctionnaires estoniens ont pu en bénéficier). Depuis la rentrée scolaire 2013-1014, une classe d’enseignement en français est ouverte au sein de l’école européenne de Tallinn.

En matière de recherche, des partenariats entre universités ont été établis (université de Tartu et celles de Tours et de Lille, entre université technique de Tallinn et INSA de Lyon, entre université de Tallinn et IEP de Paris à Dijon). Un partenariat Hubert Curien (programme G.F. Parrot) est destiné à soutenir des projets de recherche conjoints (51 projets retenus depuis 2002). L’accent est également mis sur les nouvelles technologies et le montage de projets dans le cadre des financements européens (Horizon 2020 et Erasmus).

À partir de 2018, les commémorations du centenaire de l’Estonie seront l’occasion d’actions communes, en Estonie comme en France. Une exposition consacrée au Symbolisme balte se tiendra notamment au musée d’Orsay, d’avril à juillet 2018.

Institut français d’Estonie : http://www.ife.ee/fr/

Coopération décentralisée

Tallinn est jumelée avec Carcassonne (incluant un volet professionnel de formation aux métiers de l’hôtellerie et des activités de coopération culturelle) et les pôles de compétitivité de Grenoble et de la région Rhône-Alpes envisagent de développer des échanges avec l’Estonie dans le domaine du numérique.

Ambassadeur de France à Tallinn : Mme Claudia Delmas-Scherer (septembre 2016)
Ambassadeur d’Estonie à Paris : M. Alar Streimann (septembre 2015)
Président du groupe d’amitié France-Estonie à l’Assemblée nationale : M. Jean-Claude Pérez
Président du groupe d’amitié France-Pays baltes au Sénat : M. Jean-Marie Bockel

Mise à jour : 29.05.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE