Espagne - Q&R - Extrait du point de presse (2 octobre 2017).

Q - Après les évènements d’hier en Catalogne, avec plus de 800 blessés pendant la journée du référendum indépendantiste, est-ce qu’il y a une préoccupation de la part du gouvernement français sur la suite de la situation, puisqu’une grève générale va être convoquée et le parlement catalan peut déclarer l’indépendance les prochains jours ? Est-ce qu’il serait souhaitable d’envisager une médiation européenne ? La France envisage-t-elle de prendre une initiative afin d’apaiser la situation dans un pays voisin et ami ?

R - La France est attachée à l’unité et à l’intégrité de l’Espagne, pays ami dont la voix est essentielle sur la scène européenne.

Nous avons pris note des différentes déclarations intervenues le 1er octobre, et notamment de la proposition du président du gouvernement espagnol d’engager une réflexion commune avec l’ensemble des forces politiques représentées au parlement.

Nous avons pleinement confiance dans la capacité de la démocratie espagnole à conduire un dialogue politique apaisé, dans le cadre de la légalité constitutionnelle.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE