Accès rapide :

Égypte - Déclaration de Laurent Fabius (3 juillet 2013) - Extrait du point de presse du porte-parole du ministère des Affaires étrangères du 4 juillet 2013

"Dans la situation très dégradée et d’extrême tension de l’Égypte, de nouvelles élections ont finalement été annoncées, après une période de transition.

La France en prend acte. Elle souhaite que les échéances soient préparées dans le respect de la paix civile, du pluralisme, des libertés individuelles et des acquis de la transition démocratique, afin que le peuple égyptien puisse choisir librement ses dirigeants et son avenir. "


Q&R - Extrait du point de presse du porte-parole du ministère des Affaires étrangères - 4 juillet 2013

Q - Comment réagissez-vous à l’arrestation du président égyptien Mohamed Morsi, élu en juin 2012 et renversé mercredi par l’armée

Demandez-vous aux autorités militaires égyptiennes des garanties pour la sécurité physique et la protection juridique de Morsi et ses plusieurs centaines de collaborateurs ramassés après le coup militaire mercredi. ?



Nous attendons des autorités égyptiennes que Mohamed Morsi soit traité avec le respect dû aux fonctions qu’il a exercées.

Nous rappelons notre attachement à la poursuite d’une transition politique associant l’ensemble des forces et sensibilités politiques, dans le respect des droits de l’homme et des principes démocratiques, du pluralisme politique et de la liberté d’expression, conformément aux engagements pris.

Q - Comment qualifiez-vous ce qui s’est passé hier in Egypte ? Est-ce-qu’il s’agit d’un coup d’état, d’un coup militaire, d’une action justifiée par son soutien populaire ? Est-ce-qu’une prise de pouvoir par l’armée ne crée pas de mauvais précédent dans la région où dans certains pays il y a une transition vers une démocratie difficile et étant donné que Président Morsi était élu démocratiquement même s’il était critiquée par une majeure partie du peuple Egyptien. Et ses supporters… ?


R - Nous avons pris acte des évolutions intervenues hier dans la situation très dégradée et d’extrême tension de l’Egypte, ainsi que de l’annonce de nouvelles élections après une période de transition.

Ce qui importe maintenant, c’est que les prochaines échéances soient préparées dans le respect de la paix civile, du pluralisme, des libertés individuelles et des acquis de la transition démocratique, afin que le peuple égyptien puisse choisir librement ses dirigeants et son avenir.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014