Accès rapide :

L’Union européenne et l’Egypte

L’UE est un partenaire économique important pour l’Egypte, tant par son poids dans ses échanges commerciaux que par l’aide, en dons et en prêts, qu’elle lui apporte.

L’aide programmée au titre de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) sur la période 2011-13, s’élève à près de 540 M€. S’y ajoute une enveloppe de 163 M€ au titre de la « facilité investissement voisinage ». L’UE envisage également de prêter 500 M€ (dont 450 M€ en prêt concessionnel) en cas d’accord Egypte/FMI.

Dans ses conclusions du 10 février 2014, le Conseil des Affaires étrangères a qualifié la constitution adoptée le 15 janvier d’ « étape importante » et a condamné fermement le terrorisme, tout en marquant sa préoccupation face à la dégradation des libertés publiques et aux difficultés auxquelles l’économie égyptienne fait face.

A l’instar d’autres organisations internationales telles que l’OIF, l’UE a déployé, lors du scrutin présidentiel de mai 2014, une mission d’observation électorale. Celle-ci a souligné, dans son rapport préliminaire, que le scrutin s’était déroulé globalement dans de bonnes conditions, tout en exprimant des réserves sur le contexte général dans lequel il s’était tenu (fermeture de l’espace politique à certains courants, menaces sur la liberté d’expression).

Dans sa déclaration à l’issue de la proclamation des résultats officiels, l’UE a félicité le nouveau président tout en appelant à la poursuite de la transition et au respect des principes démocratiques et des libertés fondamentales.

Mise à jour : 08.10.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014