Egypte - Q&R - Extrait du point de presse du 7 novembre 2016

Q - Quelle est votre réaction à l’interdiction de voyager prononcée par la justice égyptienne contre l’avocat et défenseur des droits de l’homme Malek Adly, alors qu’il devait se rendre en France pour assister à un événement du réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme ?

R - Nous regrettons que M. Adly n’ait pu se rendre à la réunion à laquelle il prévoyait de participer en France.

Nous espérons qu’il pourra prochainement retrouver ses droits, dont celui de voyager.

Nous rappelons notre attachement au respect des libertés fondamentales, notamment la liberté d’opinion et d’expression.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE