Egypte - Q&R - Extrait du point de presse du 06 avril 2016

Q - Que pensez-vous des menaces de fermeture du centre Nadim en Égypte ?

R - La France est préoccupée par les menaces de fermeture qui pèsent sur le centre Nadim pour la réhabilitation des victimes de violences et de torture. Avec nos partenaires, notamment européens, nous suivons de près la situation et espérons qu’une solution pourra être trouvée pour permettre à cette association de continuer son travail, dont nous saluons la qualité.

Nous rappelons notre soutien à la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, et notre engagement contre ces pratiques contraires à la dignité humaine.

Les acteurs de la société civile doivent jouer un rôle central dans la construction d’une société pluraliste et respectueuse des droits de chacun.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE