Accès rapide :

Situation en Egypte (Q&R- Extrait du point de presse - 1er août 2013)

Q : Que pensez-vous de la décision du gouvernement égyptien de demander au ministère de l’Intérieur de mettre fin aux sit-in des Frères musulmans et quelles pourraient être les conséquences d’une telle entreprise ?


R : Nous restons vivement préoccupés par la situation en Egypte.

Il est essentiel pour les Egyptiens de trouver la voie de la désescalade. Le droit de manifester pacifiquement doit être respecté. Il importe que des gestes soient faits de part et d’autre pour apaiser les tensions et favoriser un compromis.

La transition doit se poursuivre en incluant toutes les forces politiques et aboutir au transfert du pouvoir, dans les meilleurs délais, à des autorités civiles élues démocratiquement.

C’est le sens des conclusions du Conseil Affaires étrangères de l’UE du 22 juillet 2013 appelant à une libération des dirigeants politiques emprisonnés, ainsi qu’à la participation de ceux-ci à la transition politique.

Nous saluons à cet égard l’implication de la Haute Représentante de l’Union européenne, Catherine Ashton, qui s’est rendue au Caire les 28 et 29 juillet et avec laquelle le Ministre s’est entretenu le 30 juillet 2013.

Les entretiens qu’a eus Mme Ashton avec l’ensemble des protagonistes ont permis de réaffirmer la disponibilité de l’UE à accompagner tous les efforts en vue d’une transition inclusive en Egypte.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014